La quatrième génération à l'essai !

21 ans après le lancement de la première génération de la Classe A, Mercedes revoit sa copie pour ce quatrième opus, et nous propose désormais la compacte premium la plus technologique du marché ! En effet, la nouvelle Mercedes Classe A de quatrième génération embarque une armada de systèmes d'aide à la conduite, parfois envahissants, ainsi qu'un assistant personnel dôté d'une intelligence artificielle et contrôlable naturellement par la voix, qu'il suffit d'interpeler en prononçant : "Hé, Mercedes !"

Lire aussi:

Pour la découvrir, nous avons pris le volant d'une version A 180 d avec la finition haut de gamme AMG Line, dotée du moteur diesel 1,5 litre de 116 chevaux et équipée d'une armada d'options.

Un look sobre et élégant

Le design de la précédente génération de la Classe A avait révolutionné la silhouette de la célèbre compacte allemande, qui ne passait pas inaperçu. Pour cette nouvelle mouture, Mercedes n'a pas bouleversé sa copie et a conservé la silhouette compacte de la voiture, tout en la faisant évoluer avec des lignes plus modernes et fluides.

L'air de famille avec les dernières productions de la marque allemande est frappant, et la nouvelle Classe A puise son inspiration de la luxueuse CLS, à qui elle emprunte notamment sa face avant, avec des optiques effilées et technologiques. À l'arrière, la malle est marquée par des feux arrière en deux parties et étirés en largeur, qui participent à lui offrir plus de prestance.

Sur notre version d'essai "AMG Line" haut de gamme, nous retrouvons un kit carrosserie spécifique renforçant l'esprit sportif de la voiture, avec une grille de calandre, une jupe avant, des bas de caisse ainsi qu'une jupe arrière spécifiques, sans oublier des jantes alliage spécifiques de 18 pouces, badgées AMG.

Essai Mercedes Classe A 2018

Un intérieur résolument technologique

Mais si le design extérieur évolue subtilement, c'est à l'intérieur que la nouvelle Classe A a été bouleversée : on y retrouve un habitacle très moderne, avec les célèbres aérateurs maison en forme de turbine, mais où domine surtout une large dalle de verre parcourant la plus grande partie de la planche de bord. Sur celle-ci, nous retrouvons deux grands écrans de 10,25 pouces (7 pouces de série), avec, pour la première fois dans l'histoire de Mercedes, un écran tactile pour la partie infotainment !

La vie à bord est accueillante et agréable, même si on pourrait lui reprocher quelques plastiques durs et quelques lacunes d'ergonomie dans les commandes. Fort heureusement, l'arrivée de cet écran tactile, couplé aux commandes tactiles du volant et au traditionnel pavé tactile de la console centrale, offre une meilleure maîtrise du système lors de la conduite.

Mais c'était sans compter sur le nouveau système d'infotainment connecté de Mercedes, baptisé "MBUX" (pour Mercedes-Benz User Experience), résolument moderne et qui embarque une intelligence artificielle. Ainsi, il est possible de piloter la voiture en l'interpellant par la voix avec les mots "Hé, Mercedes !", puis en interagissant avec elle grâce à des phrases naturelles, afin de commander les équipements de la voiture, paramétrer la navigation GPS ou encore téléphoner à un contact, par exemple. À notre grande surprise, le système s'est montré réactif et fiable : il devrait sans aucun doute donner l'exemple dans l'industrie automobile, et ouvrir la voie vers de nouveaux usages à venir.

Essai Mercedes Classe A 2018

Plus confortable que dynamique

Sous le capot de la nouvelle Classe A, nous retrouvons à son lancement plusieurs motorisations d'origine Renault, avec en essence, la version A 200 qui se dote d'un 1,3 litre de 163 chevaux et 250 Nm de couple, qui sera complétée à la fin de l'année par la A 250, offrant quant à elle 224 chevaux et 350 Nm de couple. Notre version d'essai A 180 d est quant à elle animée par un 1,5 litres diesel développant 116 chevaux et 260 Nm de couple. L'ensemble des motorisations de la Classe A est couplé à une boîte double embrayage à 7 rapports.

Dès les premiers tours de roue en ville, la nouvelle Classe A se révèle très maniable, malgré ses dimensions en hausse (+12 cm en longueur). La direction est souple et directe, tandis que le rayon de braquage est tout à fait adapté pour évoluer dans les rues encombrées des environnements urbains, où votre meilleur allié sera sans aucun doute sa boîte automatique 7G-DCT à sept rapports, qui permet d'évoluer en toute sérénité, avec des passages de rapports fluides et rapides.

Sur la route, la voiture est à la fois douce et souple, grâce à ce petit quatre cylindres diesel qui ne manque pas de couple. Bien que bruyant de nature, celui-ci se révèle plutôt discret à bord grâce à la bonne insonorisation de la voiture, et l'autoroute ne sera qu'une formalité avec des reprises suffisantes pour un usage quotidien, malgré son poids plutôt conséquent de plus de 1,4 tonne à vide. Sur des routes un peu plus sinueuses, la Classe A ne fait pas figure de référence en termes d'expérience de conduite, la faute à une direction peu informative et à une prise de roulis présente, mais toutefois maîtrisée. Néanmoins, le confort a été privilégié par la marque à l'étoile, avec un amortissement piloté assez souple en mode Confort, le mode Sport apportant quant à lui un peu plus de fermeté. La voiture reste toutefois rassurante à conduire, avec un freinage mordant et une tenue de route saine.

Essai Mercedes Classe A 2018

En conclusion

Si la nouvelle Mercedes Classe A impressionne par sa technologie embarquée, elle s'avère bien plus sage une fois lancée sur la route, avec un comportement privilégiant le confort et la douceur, là où on aurait apprécié plus de dynamisme. En attendant des versions signées AMG bien plus expressives, notre version diesel à l'essai a fait preuve d'une belle sobriété lors d'un usage polyvalent.

En effet, au niveau de la consommation, Mercedes annonce une consommation mixte de 4,2 l/100 km, soit 111 g/km de CO2. En pratique, nous avons relevé une moyenne d'environ 5,5 litres lors de notre essai, une valeur plutôt raisonnable pour la vie de tous les jours.

Côté tarifs, il vous faudra compter sur un prix d'entrée de 32'200 € pour une Mercedes Classe A 200 Style Line 1.3 essence 163 ch 7G-DCT. Le modèle présenté, une Mercedes Classe A 180 d AMG Line 1.5 diesel 116 ch 7G-DCT, est proposé à partir de 37'050 €, un tarif assez salé auquel il faudra rajouter le montant des trop nombreuses options : à titre d'exemple, notre version d'essai était doté de quasiment 8000 € d'équipements supplémentaires !

Photos : Tran HA / Motor1.com

Essai Mercedes Classe A 2018
Points positifs                                                                 Points négatifs
Ambiance et vie à bord Direction peu informative
Technologies embarquées Ergonomie de certaines commandes à bord
Confort et insonorisation De trop nombreux équipements en option à ce niveau de prix

 

Mercedes Classe A 180 d AMG Line - 1.5 diesel 116 ch 7G-DCT

Motorisation Diesel, 4-cylindres en ligne, 1461 cm³, 8 soupapes, Turbo
Puissance 116 chevaux / 260 Nm
Transmission Boîte double embrayage 7G-DCT à 7 rapports
Type de transmission Traction avant
0-100 km/h 10,5 secondes
Maximum speed 202 km/h
Poids 1445 kg
Volume de coffre 370 litres
Places 5
Economie de carburant Urbain : 4,7 l/100 km / Extra-urbain : 3,9 l/100 km / Mixte : 4,2 l/100 km
Prix de base 32'200 €
Prix de la version testée 37'050 € (hors options)

Essai Mercedes Classe A 2018

Photo: Tran HA