Bientôt, vous pourrez parler à votre Renault Clio.

L'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi poursuit ses travaux et annonce la signature d'un contrat avec Google. Les futures voitures de l'alliance seront équipées du système d'exploitation Android et proposeront diverses applications aux conducteurs. Hadi Zablit, responsable "Business Development" au sein de l'alliance a déclaré que : "l'objectif principal est d'apporter dans la voiture l'expérience que les utilisateurs ont sur leur téléphone".

Ainsi, on peut imaginer que les voitures de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi proposeront le "Google Assistant", un assistant basé sur l'intelligence artificielle et qui permet au conducteur de communiquer avec la voiture. On retrouve un système similaire à bord de la nouvelle Classe A qui est équipée d'Alexa, un assistant vocal conçu et développé par Amazon. L'assistant Google ne sera pas le seul équipement puisque nous retrouverons également Google Maps (que l'on ne présente plus) ainsi que le Google Play Store qui permet de télécharger des applications mobiles adaptées à la voiture.

Lire aussi

L'alliance va collaborer avec Google afin que ce système soit le plus sûr que possible. C'est un chapitre que l'alliance ne prend pas à la légère car la protection des données est un sujet très sensible. Les applications Google ne seront pas généralisées à court terme, le géant américain doit d'abord adapter ses logiciels aux voitures. En Chine, Renault-Nissan-Mitsubishi proposera d'autres solutions puisque Google ne couvre pas l'Empire du Milieu.

Enfin, il est à noter que Google aura accès aux données générées par les voitures équipées de son système d'exploitation Android. Google pourra donc en apprendre davantage sur les habitudes des automobilistes à condition que ces derniers autorisent Google à récolter leurs données.