Elle présente le plus faible risque de blessures.

Décidément, l'architecture des modèles produits par Tesla semble très performante. Alors que les Model S et Model X avaient déjà les risques les moins élevés parmi les véhicules testés par l'administration routière américaine (ou NHTSA : National Highway Traffic Safety Administration), la Model 3 a obtenu des résultats encore meilleurs et sera ainsi considérée comme la voiture la plus sûre jamais produite.

C'est la version Long Range de la Model 3 qui a été testée et comme à son habitude, la NHTSA a fait subir au véhicule une série de crash-tests sur l'avant et les côtés du véhicule de la marque d'Elon Musk, ainsi qu'en simulation de tonneaux. C'est la première fois que la NHTSA calcule un risque de blessure inférieur à 5 %, tandis que les Model S et Model X ont obtenu entre 6 et 6,5 % à ces tests.

L'architecture même de la Model 3 est responsable de ces très bons résultats, puisque son absence de moteur traditionnel, et son remplacement par des batteries situées près du sol et du centre de gravité de la bête, réduisent fortement le risque de tonneaux. Le moteur électrique est lui aussi mis en amont du train arrière, ce qui permet de centrer un peu plus la force du véhicule, et d'éloigner l'énergie possible subie par les passagers du véhicule en permettant des extrémités davantage destructibles. Cela aide aussi à empêcher une trop forte absorption d'énergie cinétique par les passagers en évitant de trop fortes rotations.

De face, des prétensionneurs et des absorbeurs de charge réduisent ainsi celle supportée par les occupants du véhicule, tandis que l'airbag passager est spécialement dessiné pour protéger le passager, notamment en insufflant une pression à l'airbag qui est proportionnelle au choc. La structure est également faite pour absorber d'un seul bloc un choc avec un pylône, par exemple. Latéralement, la Tesla Model 3 est la voiture testée par la NHTSA qui subit la moins grande intrusion lors d'un choc latéral. La coque de la voiture et la structure des batteries causent une déformation moins importante de l'habitacle, ce qui permet un meilleur fonctionnement des airbags latéraux.