L'Autopilot va être encore développé !

Outre ses idées parfois peu réfléchies sur les réseaux sociaux, ainsi que son comportement étonnant pour un PDG et acteur majeur du secteur automobile, Elon Musk est un passionné d'ingénierie, de nouvelles technologies et d'automobile. Il l'a rappelé dans l'interview donnée à Joe Rogan, lors de laquelle il a également été vu en train de boire et fumer un joint. Interrogé par son hôte sur l'intelligence artificielle des Tesla, il a commencé par s'amuser des programmes implémentés dans ses véhicules.

Lire aussi

"Vous seriez étonné de ce qu'une Tesla peut faire", a-t-il souri. "Elle peut faire une sorte de ballet au son de l'Orchestre Transsibérien, c'est plutôt cool… c'est amusant. Il y a des ingénieurs chez Tesla qui m'ont demandé pourquoi on ne ferait pas danser et jouer de la musique à la voiture, et je leur ai dit que ce serait bien pour Noël !"

"Elles peuvent faire beaucoup de choses. Il y a beaucoup de choses que les gens ne connaissent pas au sujet des Model X, Model S et Model 3. On devrait informer les gens ! Je pense qu'une Tesla est la chose la plus amusante que vous pourrez jamais acheter. Ce n'est pas une voiture à proprement parler, c'est une chose qui permet de s'amuser à fond. On va mettre des jeux vidéo, mais évidemment ils ne seront pas disponibles en conduisant. On va installer un émulateur Atari, c'est amusant."

 

Outre ces programmes peu utiles au quotidien, Tesla développe le fameux Autopilot, un système d'aide à la conduite qui est un premier pas vers la conduite autonome. Elon Musk révèle que si ce système d'accompagnement est pour le moment assez rudimentaire, il va bientôt évoluer pour offrir de véritables possibilités proches de la voiture autonome.

"Elles se conduisent toutes seules chaque jour un peu mieux. On est sur le point de lancer le nouveau logiciel qui permettra de ne faire que démarrer la voiture, et elle ira d'un point à un autre, elle s'insèrera sur l'autoroute, changera de voie, dépassera d'autres voitures toute seule, saura trouver sa direction dans les échangeurs. Vous pourrez faire 500 kilomètres, la voiture sera capable de prendre l'autoroute et de se retrouver toute seule grâce au système de navigation."

Interrogé au sujet d'une vidéo montrant un homme qui s'était endormi au volant de sa Tesla, le patron de la marque assure que le programme va revoir ce genre de situation, et rappelle au passage que les Tesla ne sont pas faites pour pousser le conducteur à se reposer.

"On est en train de changer le logiciel, si l'on ne touche pas le volant, la voiture ralentira toute seule, mettra ses feux de détresse et réveillera le conducteur. Les gens s'endorment sans arrêt dans des voitures et ont des accidents. Au moins, ils n'en ont pas dans nos voitures. C'est mieux de ne pas avoir d'accident."

Vous aimerez aussi

"La première fois que l'on a voulu implémenter l'Autopilot, c'est quand on a appris qu'un client dans une de nos voitures s'était endormi et avait renversé et tué des cyclistes. On s'est dit que si nous avions déjà développé un tel système, il se serait endormi mais n'aurait pas renversé ces cyclistes."

Enfin, Musk explique quelques détails techniques sur l'Autopilot, notamment ses capacités sur la neige et son fonctionnement dans des conditions plus difficiles : "Elle a un contrôle de traction qui permet d'éviter de déraper. Le moteur électrique réagit beaucoup plus vite, lorsqu'il va sentir une plaque de glace, il va communiquer très vite, et déconnecter le contrôle de traction, puis le remettre lorsque la voiture reviendra sur une surface plus adhérente. Le système réagit à environ 1000 séquences par seconde. Pour lui, c'est comme si l'on était des escargots."

 

Retrouvez notre essai vidéo de la Porsche Carrera T