En opposition avec le surcoût financier des voitures électriques.

Lors de la fameuse interview où il a été vu en train de fumer un joint, ce qui a majoritairement marqué les observateurs et fait plonger Tesla en bourse, Elon Musk est longuement revenu sur son entreprise et sur le fonctionnement de celle-ci, ainsi que de ses voitures. Précurseur dans le domaine de l'automobile de luxe électrique, Tesla affiche forcément des prix peu accessibles, mais Musk regrette que les gouvernements n'encouragent pas plus l'achat de tels véhicules en réduisant les taxes, qui en réduiraient le prix.

Lire aussi

"Les gens se demandent parfois pourquoi les voitures électriques devraient avoir des subventions, mais on oublie que les voitures à essence ou diesel ont un coût aussi, celui de l'environnement pour la Terre", rappelle le directeur de Tesla. "Personne ne paye pas pour cela, ou du moins on finira par payer, dans le futur, mais on ne paie pas maintenant."

Selon lui, il faut que l'automobile électrique continue de se développer et de progresser pour pouvoir se démarquer des voitures dites classiques. Parmi les points à changer, outre le prix, ce serait l'autonomie qu'il faudrait améliorer selon Elon Musk : "Il faut que les voitures soient meilleures que les voitures à essence ou diesel, elles doivent être capables de parcourir plus de distance et se recharger plus vite. On pourrait faire une voiture qui ferait 900 km maintenant mais ça coûterait trop cher."

Pour recharger les voitures électriques, certains constructeurs tels que Fisker ou l'ambitieuse start-up Sono Motors utilisent des panneaux solaires. Elon Musk ne serait pas contre cette idée, mais le design d'une voiture très esthétique empêche, selon lui, d'implémenter des panneaux solaires permettant une recharge efficace.

"La surface d'une voiture, en excluant la possibilité qu'on fasse une voiture très carrée, n'y est pas très propice. Avec Tesla on pourrait faire un système qui déploie des panneaux solaires lorsque l'on gare la voiture, pour la recharger pendant qu'elle est sur un parking. Mais c'est surement mieux d'installer un système sur le toit, qui soit toujours exposé."

Vous aimerez aussi

Il est également revenu sur les démêlés de Tesla avec la justice. En effet, l'Autopilot a été au centre de plusieurs plaintes, mais Musk révèle que ses voitures, qu'il juge plus sures que la majorité des modèles d'autres constructeurs, sont parfois au centre de plaintes très diverses.

"Nos voitures sont très sures mais c'est assez amusant, c'est assez fou, les gens nous font quad même des procès. Parfois, ils auront un accident à 100 km/h, ils se tordent une cheville, et alors qu'ils seraient morts dans une autre voiture, ils nous attaquent quand même en justice. Il est arrivé qu'une personne s'endorme en voiture dans un de nos modèles, et nous attaque en justice en accusant l'odeur de leur voiture neuve. Il a pris un avocat, mais le juge n'a même pas écouté la plainte."

Prônant l'automobile verte et moderne, voire futuriste, Elon Musk se laisse aller aux confidences et avoue que le passionné qu'il est possède deux voitures à essence : "J'ai une Jaguar Type E de 1961. C'est l'une des deux voitures que j'ai qui fonctionne à essence, l'autre est une Ford Model T."

 

L'exclusive Bugatti Divo : 40 exemplaires à 5 millions d'euros