De nombreux mécaniciens américains se sont faits la main sur ce véhicule dans les années 50.

Un châssis de la Porsche 356, qui fut utilisé dans les années 50 pour entraîner les mécaniciens de l'importateur américain Hoffman Motors, fera partie de la vente RM Sotheby du 27 octobre.

Né en Autriche en 1904, Max Hoffmann s'essaya à la compétition automobile avant de raccrocher le casque en 1934 pour embrasser une carrière florissante dans la vente de voitures. Fuyant la guerre, il quitta l'Europe en 1941 pour poursuivre son activité aux Etats-Unis, à New York. Rapidement, Hoffmann devint un partenaire privilégié des marques européennes cherchant à s'implanter sur le marché américain.

Véhicule d'entraînement Porsche 356 Speedster
Véhicule d'entraînement Porsche 356 Speedster

Son influence auprès des constructeurs du Vieux Continent fut même si grande qu'il alla jusqu'à suggérer plusieurs modèles appelés selon lui à rencontrer un franc succès auprès des consommateurs US. Il proposa ainsi à Mercedes-Benz de développer une version route de la W194 de course (vainqueur notamment des 24 Heures du Mans 1952), une idée qui déboucha sur la 300 SL, commercialisée à partir de 1954.

Hoffmann fut également à l'origine de la BMW 507 – un modèle cabriolet des BMW 501 et 502 - , mais aussi de la Porsche 356 Speedster, après avoir suggéré au constructeur de Stuttgart de travailler sur un modèle cabriolet (encore) et économique de la 356 A - la première Porsche produite en série -, et qui débarqua de l'autre côté de l'Atlantique en 1955, rencontrant rapidement un franc succès.

Véhicule d'entraînement Porsche 356 Speedster

Seul importateur Porsche aux Etats-Unis, Hoffmann Motors a pris de l'ampleur au fil des années. Fort de l'engouement pour la 356 Speedster, l'homme d'affaires d'origine autrichienne eut alors l'idée de former ses mécaniciens aux moindres détails de son véhicule fétiche par le biais d'un châssis d'entraînement, qui fut ainsi démonté et remonté à l'envi par ces derniers, jusqu'à ce que ceux-ci connaissent le modèle jusqu'au bout des ongles.

Découvert dans un poulailler !

Transféré par la suite au siège social de Porsche America à Teaneck, dans le New Jersey, ce châssis bien spécifique devint ensuite obsolète lors de l'introduction sur le marché de la 356 B. Ce "véhicule" passa ensuite de garages en garages, avant de se retrouver à Boston, où il fut découvert… dans un poulailler par des membres du Porsche Club of America en 1976.

Mais l'histoire ne s'arrête pas là puisque c'est Bill Jones, un ancien de chez Hoffmann Motors – où il s'était fait la main en 1959 sur ce même châssis -, qui en fit l'acquisition après plusieurs années consacrées à sa recherche, avant d'entamer un important travail de restauration. Ce véhicule d'entraînement fit alors sa première apparition publique à l'été 1986 à Dallas, avant de prendre part à l'édition 1987 de Porsche Panorama.

Après avoir rejoint une collection privée du Midwest, cette 356 très particulière, mais roulante, sera mis aux enchères lors de la vente RM Sotheby, qui se tiendra à Atlanta, Georgie, et consacrée au 70e anniversaire de Porsche.

Source : RM Sotheby

Galerie: Véhicule d'entraînement Porsche 356 A