Une mécanique exceptionnelle, capable de monter à 11'100 tours/minute.

"Créer l'expression ultime du moteur à combustion", c'est l'objectif que s'est donné Aston Martin lorsqu'il a fallu s'attaquer au développement du moteur de la Valkyrie. Le résultat, vous l'avez sous les yeux, c'est ce V12 à 65° de 6,5 litres de cylindrée.

Véritable pièce d'orfèvrerie, le moteur de la Valkyrie est le fruit d'un travail commun entre les ingénieurs d'Aston et ceux de Cosworth. Cette mécanique atmosphérique capable de monter jusqu'à 11'100 tours minutes délivre un couple maximal de 740 Nm et une puissance colossale de 1000 ch (à 10'500 tours/minute). 1000 ch auxquels viendront vraisemblablement s'ajouter quelques équidés provenant du système hybride, qui n'a pas encore été présenté.

Le moteur Cosworth V12 d'Aston Martin Valkyrie

Afin de limiter au maximum le poids, les ingénieurs ont utilisé des alliages de pointe pour nombre de composants du moteur. Les bielles, par exemple, sont en titane. Le vilebrequin longuement et finement usiné est 50% plus léger que celui utilisé pour le moteur V12 de la One-77 V12. Au final, ce moteur doté de pistons de Formule 1 s'en tient à un poids de 206 kilos. Il devrait être accouplé à une boîte à simple embrayage spéciale fournie par Ricardo.

La question de la longévité n'ayant pas été évoquée, nous ne savons pas si la motorisation de la Valkyrie sera plus résistante que le V6 de Formule 1 de l'AMG ONE, qu'il faudra entièrement refaire tous les 50'000 km.

Les personnes qui auront la chance goûter à ce délicieux V12 atmo' seront rares, d'une part parce que la Valkyrie est très chère (de l'ordre de 2,8 millions d'euros) mais surtout parce que la production sera limitée à 150 exemplaires. Les livraisons commenceront l'année prochaine.

 

Galerie: Aston Martin Valkyrie V12 Cosworth