Mais les propriétaires de l'auto atteindront-ils seulement ce kilométrage ?

Pour faire bonne figure face à la McLaren Speedtail et à l'AMG ONE (anciennement Poject One), l'Aston Martin Valkyrie pourra entre autres compter sur un sublime V12 Cosworth. Celui-ci, qui développera à lui seul 1000 ch et 740 Nm de couple, fera sans doute date pour les performances qu'il délivrera. En revanche, il ne brillera pas forcément sur le plan de la longévité, ce qui est tout sauf surprenant !

De l'aveu même de Bruce Wood, le directeur général de Cosworth, ce moteur capable de monter à 11'100 tours/minutes tiendra environ 100'000 km avant de montrer de gros signes de faiblesse. Une fois ce seuil atteint, beaucoup de composants seront susceptibles d'être usés. "La réalité est que si quelqu'un arrivait à ce point, nous retirerions le moteur, le démonterions et le testerions", a commenté Bruce Wood. "Si le bloc était en bon état et pas trop usé, il n'y aurait aucune raison de ne pas le reconstruire avec de nouveaux pistons et vannes".

100'000 km, ce n'est pas beaucoup dans l'absolu, mais cela n'a rien de choquant pour une mécanique de pointe comme celle-ci. L'AMG ONE susmentionnée ne fait du reste pas mieux, au contraire : son V6 turbo issu du monde de la Formule 1 devra être changé au bout de 50'000 km environ. Pour rappel, il sera épaulé par quatre moteurs électriques et l'ensemble délivrera plus de 1000 ch. Le cap des 1000 ch sera également dépassé par la Valkyrie qui, elle aussi, pourra compter sur un système hybride apportant un surplus de puissance.

Source : Car and Driver

 

Galerie: Aston Martin Valkyrie V12 Cosworth