C'est le premier étrier de frein au monde imprimé en 3D !

À Wolfsburg, en Allemagne, le groupe Volkswagen a ouvert un nouveau centre dédié à l'impression 3D. Ce centre est destiné à la recherche et à la production d'éléments en 3D qui équiperont prochainement nos véhicules. Bugatti fait partie du groupe Volkswagen, et ses ingénieurs développent des étriers de frein (en titane) produits par impression 3D. Pour fabriquer un seul étrier, l'opération nécessite plus de 45 heures de travail. Cependant, et c'est tout l'intérêt des étriers de frein produit par impression 3D, leur poids est en moyenne deux fois inférieur aux étiers de frein classiques. 

Les ingénieurs de Bugatti sont donc en train de développer ces étriers d'un nouveau genre, qui sont destinés à remplacer les étiers de la Chiron. On peut donc espérer que les futures Chiron qui seront produites seront très légèrement moins lourde. 

Dans cette vidéo, les ingénieurs installent un étrier imprimé en 3D sur un disque de frein. Grâce à une machine prévue à cet effet, ils font tourner l'axe à 375 km/h. Une fois cette vitesse atteinte, ils actionnent l'étrier imprimé en 3D. Comme vous pouvez le voir, la température du disque grimpe de manière significative. Les spécialistes réitèrent l'opération plusieurs fois de suite, à 375 km/h, pour tester l'endurance de l'étrier. Après plusieurs tentatives, l'étrier reste en place et semble toujours aussi performant. Quant au disque, sa température est montée à plus de 1000°, il a même brûlé à la fin de la vidéo. 

Bugatti ainsi que tout le groupe Volkswagen commercialiseront bel et bien des pièces imprimées en 3D. Cette technique est très intéressante lorsqu'il s'agit de réaliser des pièces complexes. 

 

Galerie: Étrier de frein Bugatti imprimé en 3D