Le modèle dévoilé à Genève aura-t-il un V8 hybride ?

L'an dernier, le regretté Sergio Marchionne avait présenté un plan pour les marques du groupe Fiat Chrysler Automobiles, ainsi que pour Ferrari, s'étalant de 2018 à 2022. L'hybride et l'électrique étaient successivement au programme de cette période, et il se confirme petit à petit que ce sera bien le cas au sein de la marque au Cheval cabré.

Ferrari dévoilera cette année sa première supercar hybride. Comme annoncé depuis l'année dernière, il s'agira d'un V8 hybride central arrière. Ce n'est pas le premier hybride de la marque, puisque l'hypercar LaFerrari était affublée d'un système hybride. Néanmoins, celui-ci n'était qu'une assistance au V12 de la bête et n'a rien à voir avec ce qui devrait accompagner le V8 de la prochaine supercar.

Celle-ci devrait être dévoilée à Genève, où l'on attend une nouveauté dans la gamme de la marque italienne, possiblement pour remplacer la Ferrari 488 GTB. Si Ferrari venait à proposer une hybridation sur son modèle principal, dans la lignée des 458 et autres 430, ce serait un signe fort de la part que représenterait l'hybride dans la gamme du constructeur. Mais il n'est pas impossible que ce modèle hybride soit une déclinaison d'une version thermique plus classique, afin de ne pas froisser la clientèle puriste.

Dans tous les cas, Ferrari se prépare au futur et confirme travailler sur un modèle à propulsion électrique, comme ses rivales, parmi lesquelles McLaren et Lamborghini. Le développement aurait déjà commencé et l'arrivée sur le marché de cette première Ferrari silencieuse se préparerait, selon le PDG Louis Camilleri, pour 2022. Enfin, la marque cédera bel et bien à la mode des SUV puisque le Purosangue, nom annoncé pour le premier SUV orné d'un Cheval cabré, a reçu selon Camilleri un accueil "très positif".

'