Chaque teaser, et ils sont nombreux, nous en apprend un peu plus sur cette unique Bugatti !

Le salon de Genève, c'est traditionnellement un endroit privilégié pour les marques de luxe pour y présenter leurs nouveautés. À l'image cette année de Ferrari qui enterre la 488 GTB à la faveur de la F8 Tributo. Pour ne citer qu'elle. Mais il risque d'y avoir aussi dès l'ouverture à la presse ce 5 mars de l'effervescence autour du (généralement petit) stand Bugatti. La firme de Molsheim y lèvera le voile sur un modèle unique !

Depuis déjà quelques semaines, les rumeurs vont bon train sur l'arrivée de cette nouvelle Bugatti. Notamment sur son prix : on parle de 16 millions d'euros ! En attendant d'en savoir plus, Bugatti publie à tour de bras des teasers sur ses réseaux sociaux, censés nous en apprendre plus sur celle qui sera plus exclusive encore que la Divo !

Toute la communication de Bugatti se fait autour d'un modèle : la Bugatti 57 SC Atlantic des années 1930. Et cette voiture unique que l'on découvrira dans quelques jours s'en inspire visiblement très largement. Stephan Winkelmann, ex-Lamborghini et patron de Bugatti, prend l'exemple des 57 SC Atlantic comme de véritables "pièces de haute-couture", faisant référence au travail de la carrosserie. Et de continuer : "Mais de nos jours, pas deux exemplaires de nos hypercars sortent des ateliers identiques. Mais à Genève la semaine prochaine, nous allons vraiment vous présenter quelque chose d'extraordinaire. Un modèle unique qui rassemble le passé, le présent et le futur." Et en français dans le texte de conclure : "Vive la marque !".

 

Pour le reste, Bugatti nous rappelle que quatre exemplaires seulement de la 57 SC Atlantic sont sortis des ateliers de Molsheim dans les années 1930. Énumérant les différents numéros de châssis et leur propriétaires successifs, #57473 pour celle de de l'homme d'affaire parisien Jacques Holzschuh, #57591 pour celle de l'avocat britanique Richard Pope et #57374 pour celle du politicien britannique Baron Victor Rothschild, le constructeur alsacien s'arrête sur l'histoire singulière du dernier exemplaire. 

Bugatti Type 57 SC Atlantique N ° 57473 Holzschuch
Bugatti Type 57 SC Atlantic Nr. 57591 pape
Bugatti Type 57 SC Atlantic Nr. 57374 Rothschild

La Bugatti 57 SC Atlantic #57453 appartenait à Jean Bugatti. Mais si les trois précédentes existent toujours, cette dernière a disparu pendant la Seconde Guerre Mondiale. Personne ne sait ce qu'elle est devenue. Un mystère qui inspire Bugatti pour ce "one-off" que l'on découvrira sous peu.

 

Quelques éléments esthétiques sont déjà connus sur cette Bugatti unique. Sans doute basée sur une Chiron, elle reprendra la fameuse arête dorsale qui court sur tout le long de la 57 SC Atlantic. La signature lumineuse spécifique est aussi un élément qui traversera les âges. Mais si sur le modèle originel, il s'agissait de petits feux ronds, sur la nouvelle, c'est un large bandeau lumineux qui s'étendra sur toute la largeur. 

 

Suite aux prochains teasers !

'