Lors d'une séance de tests de la marque !

Comme toutes les voitures de sport, il était probable que l'on assiste à la destruction d'une Toyota Supra sur le plus difficile et le plus vicieux des circuits : le Nürburgring. Sa boucle Nord, appelée Nordschleife et surnommée à juste titre l'Enfer Vert, a déjà causé de nombreux dégâts à ses rivales et aux rivales de sa devancière, tant il ne pardonne aucune erreur de pilotage, de par son revêtement bosselé, ses virages en aveugle, et les rails qui bordent l'asphalte.

La nouvelle Supra n'aura donc même pas attendu sa commercialisation pour aller à la rencontre de ces glissières, présentes de chaque côté des 20,832 kilomètres et 154 virages du tracé qui accueillait, il y a plus de 40 ans, le Grand Prix d'Allemagne de Formule 1. Et la faute n'est venue ni d'un client chanceux de la marque, qui aurait pu avoir un avant-goût du modèle, ni d'un journaliste ayant essayé la voiture (que nous essaierons bientôt à notre tour), mais bien d'un des pilotes d'essais de Toyota.

L'accident est survenu dans l'enchaînement de virages serrés appelé Exmühle, qui débute par un grand virage à gauche en descente, se refermant sur un virage à droite en montée. Compte tenu des dégâts subis par la sportive, on peut penser que le pilote a perdu le contrôle dans le grand gauche, sur la partie où le freinage pour le virage à droite se fait, et est allé écraser la Supra dans les rails.

 

On n'en sait pas plus au sujet de cet accident, si ce n'est qu'aucun détail particulier n'était visible sur l'épave de la japonaise, ce qui a poussé la marque à ne pas la couvrir durant son remorquage. En temps normal, les constructeurs s'empressent de recouvrir les prototypes des voitures en cours de test lorsque ceux-ci subissent un accident, afin de n'en révéler aucun détail. Mais la Supra ayant déjà été présentée, les enjeux sont moindres.

Galerie: Crash d'une Toyota Supra sur le Nürburgring

La Toyota Supra, qui fait revivre un nom mythique de la marque, ne sera livrée qu'en fin d'année aux premiers clients, qui l'ont acquise au prix de 65'900 euros en France. Un tarif qui n'effraie pas les collectionneurs puisque les 900 exemplaires prévus cette année ont tous été vendus, et le carnet de commandes fermé jusqu'en 2020. Équipée d'un six cylindres en ligne de 3.0 litres, produisant 340 chevaux et conçu par BMW pour la Z4, la Supra est l'une des sportives les plus attendues de l'année 2019, et elle a donc reçu son malheureux baptême du feu en Allemagne !

Source: Theofficialpayne TOP Nürburgring Videos sur FacebookTOP Nürburgring Videos sur YouTube

'