Prise en main : Toyota Supra Prototype - Le retour de la superstar !

Je suis un virage serré, la route se referme, sans garde-corps, et je donne un coup de pied nerveux dans les freins. Les pneus étroits gémissent en signe de protestation et l'arrière se balance un peu vers l'extérieur. Le tachymètre redescend et je repasse en seconde. Allez bébé, monte dans les tours ! Mais ça prend trop de temps pour reprendre de la vitesse.

Renaissance de la Supra

Est-ce ce à quoi je m'attendais de la Toyota Supra, la cinquième génération tant attendue de la voiture de sport la plus vénérée de Toyota ? Non, et c'est une bonne chose, parce que ce n'est pas une Supra que je conduis. Je suis au volant d'une Toyota GT 86, plus petite, à la poursuite d'une nouvelle Supra autour du circuit de Jarama, près de Madrid, en Espagne.

Comme on pouvait s'y attendre, je me fais massacrer, car le moteur boxer à aspiration naturelle de la GT 86, développant 200 chevaux, n'a rien à voir avec le six cylindres en ligne turbocompressé de 3,0 litres qui équipe la nouvelle Supra.

Je vois, une fois de plus, la Supra s'éloigner rapidement devant. Elle est recouverte de vinyle destiné à camoufler ses formes. Mais il n'y a rien à cacher de l'accélération maléfique de la Supra, ni de la façon dont la voiture de sport reste à plat lorsqu'elle passe les courbes relevées. Les pneus Michelin Pilot Super Sport aident à maintenir la Supra collée au tarmac.

Toyota Supra Prototype
Toyota Supra Prototype
Toyota Supra Prototype
Toyota Supra Prototype

Ne no...