Âmes sensibles, s'abstenir.

Les "sorties de grange", ces voitures que l'on retrouve sous des tonnes de poussière au fond d'un garage après des années, voire des décennies d'abandon, sont une véritable manne pour les maisons de ventes aux enchères. Et il faut bien avouer que les photos qui les accompagnent font toujours un peu rêver, mal parfois aussi, et font travailler l'imaginaire collectif : comment une voiture a-t-elle pu être oubliée pendant aussi longtemps ? Combien de kilomètres affiche-t-elle ? Pourra-t-elle redémarre ? Combien se vendra-t-elle en l'état ? 

Et de nouvelles images de voitures tristement abandonnées à leur sort ont été publiées ces derniers jours sur le site Silodrome. Une douzaine de voitures ont été retrouvées non pas dans le fond d'une grange, mais dans un champs, aux États-Unis. Une douzaine de... Ferrari !

Ferrari abandonnées (sortie de grange)

Comment ces Ferrari Testarossa, 308 Quattrovolve, 400i 328, 348 et autres Mondial ont-elles pu se retrouver ainsi ? L'histoire que nous raconte Silodrome est plutôt triste : toutes ces voitures appartiennent à un riche avocat qui, après avoir commencé à collectionner des Corvette, est passé aux voitures exotiques européennes. Porsche, Lotus, Lamborghini et évidemment Ferrari. Mais en 2011/2012, une grave maladie lui est diagnostiquée, et les voitures placées dans une grange. Sauf que pour payer son traitement, il arrêtera de payer le loyer de celle-ci et les voitures seront déplacées dans un champs. 

Au total, les voitures seront restées près de 10 ans dehors avant que la famille ne puisse en reprendre possession. Entre temps, deux Rolls-Royce qui appartenaient à la même collection, ainsi qu'une Ferrari, se sont volatilisées. La famille s'est finalement rapprochée d'un certain Paul Cox, figure des propriétaires de Ferrari dans leur région et organisateur du Ferrari Festival de Houston, au Texas, pour qu'il leur trouve des repreneurs. Un deal pour 9 Ferrari aurait finalement été fait avec un garage chargé de leur trouver chacune un nouveau propriétaire. Il y aura certes pas mal de travaux, mais au moins elles devraient toutes pouvoir rouler de nouveau un jour ! 

Crédit photos : Ben Branch / Silodrome.com

'