Pas forcément bon signe pour ce modèle...

En lançant une nouvelle génération de NSX, Honda a fait preuve d’un courage dont bien des constructeurs généralistes sont aujourd’hui dépourvus. Malheureusement, il semblerait que le pari ne soit pas payant pour la marque japonaise, forcée de bradée le véhicule aux États-Unis faute de ventes suffisantes.

Les journalistes de MotorTrend ont en effet découvert qu’Acura, l’équivalent de Honda de l’autre côté de l’Atlantique, accordait un rabais de 20’000 dollars sur sa sportive (un peu plus de 12 % du prix de la voiture, et l’équivalent d’environ 18’000 euros). Et derrière, le client alléché par cette offre peut toujours tenter de négocier une autre ristourne chez le concessionnaire, histoire de définitivement réaliser une belle affaire sur ce modèle qui, normalement, est vendu 159’300 dollars. Pour des raisons évidentes d’image et peut-être aussi par fierté, le constructeur japonais n’a pas crié sur tous les toits qu’il bradait ainsi sa sportive. Il a pu malgré tout constater un frémissement des ventes suite à cette initiative.

En 2017, qui est à ce jour la meilleure année du véhicule, Acura est parvenu à vendre 581 NSX aux États-Unis. Les choses se sérieusement gâtées l’année suivante, avec un volumes de ventes tombé à 170 unités. La situation n’est guère meilleure en Europe où, d’après les chiffres de Car Sale Base, Honda n’a vendu que 126 NSX en 2017, et 45 en 2018.

Pour mémoire, la NSX embarque un V6 3,5 litres bi-turbo et trois moteurs électriques, pour une puissance totale de 580 ch et un couple de 645 Nm. En France, elle est vendue à partir 197’500 euros. Mais vu le contexte, peut-être y a-t-il moyen de négocier un petit quelque chose...

'