C'est en tout cas ce qu'assure une figure de la marque.

Aston Martin a mis du temps à s'intéresser au marché des SUV, plus que d'autres marques concurrentes en tout cas. La firme anglaise s'y attaque néanmoins avec beaucoup d'ambition, comme l'ont expliqué Marek Reichman et son collègue Matt Becker, respectivement directeur créatif et ingénieur en chef de la marque anglaise. Les deux responsables ont été interrogés par des journalistes australiens dans le cadre du Festival of Speed de Goodwood, événement durant lequel un prototype du DBX a paradé sur la piste du domaine.

Pour Marek Reichman, le DBX sera à coup sûr une vraie Aston Martin, notamment parce qu'il a été développé sur une plateforme "maison". Il conservera l'ADN des autres modèles de la marque et affichera donc un caractère réellement sportif, en dépit de ses dimensions et de son poids.

De son côté, Matt Becker a souligné qu'Aston Martin s'était fixé l'objectif de dépasser Porsche et son Cayenne Turbo. "Nous sommes partis pour faire quelque chose de plus dynamique qu’un Cayenne, de plus musical qu’un Cayenne", a dit l'ingénieur en chef. "Nous devons faire en sorte que la voiture soit aussi plaisante à conduire qu'à regarder", a-t-il ajouté. 

Matt Becker a aussi révélé que le véhicule avait été testé dans de multiples conditions, et qu'il avait été poussé à 300 km/h sur des autoroutes allemandes. En revanche, il s'est bien gardé de livrer de nouveaux détails techniques. Et Marek Reichman n'en a pas donné non plus !

Le programme de développement du DBX est le plus important de l'histoire d'Aston Martin, qui aurait déboursé plus d'un milliard de dollars pour le mener à bien. Le véhicule dans sa configuration définitive devrait être présenté sans tarder. Il sera produit dans la nouvelle usine de St Athan, au Pays de Galles.

Source : Motoring

'