L'usine de St Athan devrait néanmoins tourner à plein régime.

Depuis l'arrivée de l'Aston Martin DB11, la firme de Gaydon a entamé un profond renouvellement de sa gamme. Si les produits les plus exotiques sont sortis les premiers, à l'image de la Vantage ou encore de la DBS Superleggera, il n'en demeure pas moins qu'il va maintenant falloir faire un peu de volume. Et dans la conjoncture actuelle, cela passe par les SUV. Annoncé et teasé depuis un long moment, on attends toujours la révélation officielle du premier SUV d'Aston Martin. Nous savons simplement qu'il s'appellera DBX et qu'il sera animé par le V8 4,0 litres bi-turbo d'origine Mercedes-AMG.

Pour préserver une certaine exclusivité concernant la voiture en question, Aston Martin a jugé bon de limiter la production à 5000 unités par an. Cela peut paraître beaucoup pour une marque à faible volume, mais les chiffres de ventes des marques concurrentes démontrent que les SUV sportifs rencontrent un joli succès. Dernier exemple en date : le Lamborghini Urus qui s'est écoulé au premier semestre 2019 à 2693 unités, emmenant ainsi la firme au Taureau vers un nouveau record de ventes en 2019.

C'est Andy Palmer, le PDG de la marque qui a confirmé cette information, tout en ajoutant que la production du DBX devrait décroître au fur et à mesure des années. En effet, Lagonda et son SUV 100 % électrique viendront rejoindre les chaînes d'assemblage de l'usine de St Athan où est produit le DBX. La production devrait s'articuler ainsi d'ici 2023 : 4000 unités par an pour le DBX et 3000 voitures pour le Lagonda. En attendant, après des mois de teasing en tout genre, nous attendons toujours officiellement la présentation du nouveau DBX. Celle-ci devrait intervenir à l'occasion du prochain Salon de Francfort qui se tiendra à la rentrée prochaine.

Découvrez notre essai vidéo de la nouvelle Aston Martin Vantage

'

Galerie: Aston Martin DBX Prototype