Ce malus n'est pas au goût du Ministre.

Le Ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, s'est dit défavorable au malus indexé sur le poids des véhicules dans les micros de BFMTV et de RMC. Interrogé par Jean-Jacques Bourdin, le Ministre a déclaré :

"Aujourd'hui, si vous avez une 3008, une voiture familiale, vous paierez ce malus. Ce serait un mauvais coup porté aux familles. Alors peut-être que votre voiture elle produit moins de CO2 que la Ferrari. Et la Ferrari elle est souvent moins lourde que la Dacia ou la Peugeot 3008. Je ne suis pas sûr que le poids du véhicule soit la mesure exacte de la pollution sur la route".

Les propos de Gérald Darmanin font suite à l'amendement déposé par les députés la semaine dernière. Le but de cet amendement étant de décourager les automobilistes à acheter des véhicules lourds et plus polluants. Les SUV, dont les ventes sont en perpétuelle hausse, monopolisent un tiers des ventes en Europe. Cependant, comme ils sont plus lourds, ils sont donc plus polluants que le reste des véhicules. Une berline compacte thermique pèse en moyenne 1300 kg. L'amendement prévoyait de taxer tous les véhicules dont le poids est supérieur à 1300 kg, à raison de 15 euros par kilo supplémentaire.

L'amendement visant à taxer les 'véhicules lourds' a été rejeté par la Commission des Finances de l'Assemblée nationale. Pourquoi ajouter une taxe calculée sur le poids alors que le malus écologique prend déjà en compte le poids des véhicules ? Le malus écologique varie en effet en fonction des émissions de CO2. Comme la pollution d'un véhicule dépend aussi de son poids, alors le paramètre 'poids' est déjà pris en compte dans le calcul du barème du malus écologique. De plus, comme l'explique le Ministre de l’Action et des Comptes publics, les voitures de sport (généralement plus légères) échappent à cette surtaxe, alors qu'elles émettent bien plus de particules. 

Source: BFMTV