Plus de gadgets. Plus de sécurité.

La présentation de la Volkswagen Golf 8, c'est ce 24 octobre 2019. Mais juste avant de la découvrir, nous vous proposons de vous arrêter sur chacune des génération l'ayant précédée. Et nous voici arrivé dans les années 2000 avec l'introduction en 2003, la cinquième génération. Un Golf 5 qui aura presque un nom prémonitoire, puisqu'elle ne restera que 5 ans sur le marché. Chaque génération est remplacée de plus en plus rapidement.

Côté design, la VW Golf 5 (ou Golf V, ou Golf Mk5) change radicalement de la Golf 4, et délaisse la simplicité du trait de crayon. Un design plus perfectionné qui cache également davantage d'équipements, de gadgets électroniques et aussi beaucoup plus de sécurité. À son arrivée, elle laissera de nombreux concurrents plus haut de gamme à la traîne avec une qualité de fabrication toujours meilleure. Notamment grâce au soudage au laser des portes, soubassements, joints de toit et panneaux latéraux. La rigidité aussi s'en ressent avec une augmentation de 35 % en torsion. 

VW Golf V GTI (2004)

Pour la première fois, la Golf était également disponible (en option) avec des airbags latéraux arrière - en plus des airbags standard (airbags avant, airbags avant, airbags avant, airbags de tête). Au total, il pouvait y avoir jusqu'à 8 airbags.

En termes de confort et de dynamique, la Golf V a obtenu de bons résultats grâce à son nouvel essieu arrière à quatre bras et une nouvelle boîte de vitesses DSG à 7 rapports. Les phares bi-xénon, le détecteur de pluie et le toit ouvrant panoramique étaient aussi de la partie.

Côté motorisations, la Golf GTI (2004) était équipée du premier moteur turbocompressé à injection directe d’essence. En 2006 sortira la version TSI avec le premier Twincharger au monde qui associe turbocompresseur et compresseur. Avec 200 chevaux et quelques changements esthétiques, la Golf GTI redevient plus différentiable du reste de la gamme.

La R32 restera elle le modèle au sommet de la hiérarchie Golf, avec un moteur six cylindres utilisé pour la dernière fois dans l'histoire de la Golf et quatre roues motrices de série pour transmettre les 250 chevaux sur la route. À l'autre bout de la gamme, des moteurs essence de base de 75 (plus tard 80), 90 et 102 ch attendaient les clients qui faisaient du prix leur priorité.

Galerie: VW Golf GTI W12 650 (2007)

On peut aussi se rappeler de la Golf 5 la plus folle,  créée à l'occasion de la réunion des GTI au lac de Wörthersee, en 2007, sous la forme du concept GTI W12 650. Avec sa carrosserie élargie de douze centimètres et rabaissée de huit centimètres, ses jantes de 19 pouces reprenant le dessin de la Golf GTI, elle cachait son moteur W12 biturbo de 6,0 litres en avant de l'essieu arrière. Elle développait 650 ch et 750 Nm et accélèrait de 0 à 100 km/h en 3,7 secondes. La vitesse maximale était de 325 km/h.

La gamme de cette Golf 5 était élargie et voulait toucher le plus de monde possible avec l'arrivée de la Golf Plus, le petit monospace, une nouveau version du break, mais aussi la Golf BlueMotion, qui faisait de sa consommation moyenne de 4,5 l/100 km un argument majeur. Le premier Touran a également utilisé la plateforme Golf V.

VW Golf V GTI (2004)

En mars 2007, la Golf dépassera les 25 millions d'unités produites depuis 1974. Au moment du lancement de la Golf 6 en 2008, ce sont 3,4 millions d'unités de toutes les versions de la cinquième génération qui auront été produites. Un chiffre impressionnant compte tenu de la période de production plus courte que jamais.

Voici quelques chiffres marquants pour cette cinquième génération de la Golf : 

  • 2003 : Soudage au laser / Essieu arrière multibras / Direction assistée électromagnétique
  • 2004 : Golf GTI avec moteur turbo de 200 ch
  • 2006 : GT, moteur à injection directe d'essence à double suralimentation (turbo et compresseur) / Lancement de la Golf Plus
  • 2007 : CrossGolf et Golf Estate/ 25 millions de Golf produites depuis 1974
  • 2008 : Fin de la Golf 5 après 3,4 millions d'exemplaires

Galerie: Volkswagen Golf 5. Generation