Quand Ferdinand Piëch se penche sur le berceau de la Golf Mk4.

Plus que quelques heures avant la révélation de la Volkswagen Golf 8. L'occasion de nous replonger dans le passé de la célèbre compacte, et direction cette fois-ci la fin des années 1990 avec la sortie de la Golf 4.  Apparue au salon de Francfort 1997, la nouvelle Golf faisait un grand bond en avant par rapport à la génération précédente.

Si cette Golf Mk4 conservait un air de ressemblance de face, tout semblait beaucoup plus noble : les phares sur fond argenté, les soudages laser, l'intérieur en mousse de plastique avec de fines fentes et l'éclairage bleu de l'instrumentation.

C'est sous les traits de crayon du designer en chef de Volkswagen, Hartmut Warkuß, qu'est née cette Golf de quatrième génération. Et c'est sous la direction de Ferdinand Piëch qu'elle a atteint de nouveaux standards de qualité. Même ceux qui avaient commandé une Golf de base de 75 ch étaient loin de la nudité qu'on avait avec une Golf 2. Quelques années plus tard, Piëch lui-même décrivait le sérieux de la Golf 4 : "Je suis intervenu en pleine production de série pour augmenter la sécurité en cas de collision latérale."

VW Golf IV (1997-2003)

Parallèlement à la qualité perçue, les systèmes de sécurité ont été un autre axe principal de cette Golf 4. En témoigne l'arrivée sur Système électronique de stabilité (ESC) et le système d'assistance au freinage en 1998. C'est cette même année que la Golf équipée de la nouvelle version de la transmission intégrale 4MOTION sera lancée et l'année suivant pour la première Golf avec une transmission à 6 rapports. 

VW Bora (1998-2005)

Cette Golf 4 s'est également déclinée en différentes variante. La Bora, ci-dessus, prend la suite de la Jetta et de la Vento, en 1998. Un modèle tricorps qui devait se positionner au-dessus de la Golf pour viser notamment la BMW Série 3. Une Bora qui sera déclinée en break, alors même que la Golf aura aussi droit à son break. Les différences étaient minimes. Néanmoins, la Bora connaîtra un grand succès dans le monde entier avec 4,6 millions d'unités produites.

Mais l'expansion de cette Bora fera également un peu de mal à la gamme Golf, expliquant ce pourquoi il n'y aura pas de successeurs direct aux Corrado et Golf 3 Cabriolet : un coupé et un cabriolet sur base de Bora étaient prévus initialement, mais aucun ne verra finalement le jour. Au lieu de cela, la Golf 3 cabriolet recevra la face de la Golf 4 en 1998 et continuera sa carrière jusqu'en 2002.

VW Golf IV R32
VW Golf IV R32

Mais revenons à la VW Golf Mk4 : En 2001, la Golf GTI "Edition 25" de 132 kW/180 ch, déjà recherchée comme classique aujourd'hui, verra le jour à l'occasion des 25 ans de la GTI. En 2002 la première Golf à injection directe d'essence (FSI) apparaîtra. La même année Volkswagen a présenté la Golf la plus sportive à ce jour : la R32, capable de filer à 250 km/h. En 2003, c'est ce modèle qui sera pour la première fois disponible avec la boîte de vitesses à double embrayage DSG. La même année, la Golf 4 deviendra la première Golf à être équipée d'un système de navigation avec écran couleur. Au total, 4,99 millions de Golf 4 sortiront d'usine.

Voici quelques chiffres marquants pour cette quatrième génération de la Golf : 

  • 1997 : introduction du soudage laser / Éclairage bleu de l'instrumentation / Transmission intégrale 4MOTION / Système de navigation avec écran couleur
  • 1998 : Arrivée de l'ESC, Système électronique de stabilité en option
  • 1999 : L'ESC passe de série / Première Golf à 6 rapports
  • 2002 : Première Golf à injection directe d'essence (FSI) / Lancement Golf R32 
  • 2003 Première boîte à double embrayage DSG sur la Golf R32
  • 2003 : Fin de la Golf 4 après 4,99 millions de véhicules

Galerie: Volkswagen Golf 4. Generation