La petite japonaise s'offre un nouveau souffle !

Après avoir arrêté la commercialisation de la Jazz dans sa version hybride en Europe, Honda a présenté la nouvelle version de sa petite citadine spacieuse, qui arrivera l'an prochain. Outre une bouille bien plus douce, elle se dote d'une motorisation hybride unique et dit adieu aux blocs 100 % thermiques, jouant la carte de l'efficience et de la possibilité d'exploiter le mode électrique lié au nouveau bloc, qui réduira ses émissions et en fera une citadine fortement intéressante, face à la nouvelle Toyota Yaris et à la future Renault Clio e-Tech.

Conçue en 2002 pour la première fois, la Jazz va donc entrer dans sa quatrième vie, après une troisième génération qui n'avait pas été distribuée en déclinaison hybride sur le Vieux Continent, alors qu'elle l'était encore en Asie. La marque fait donc machine arrière totale et décide que cette quatrième génération de Jazz, aussi appelée Fit outre-Atlantique, se passera de motorisation entièrement thermique.

Honda Jazz (2020)
Honda Jazz (2020)
Honda Jazz (2020)
Honda Jazz (2020)
Honda Jazz (2020)

Après les lignes plus torturées de la troisième génération, Honda a choisi de redonner un air doux à sa citadine au profil de monospace, en lui offrant un regard bien plus rond, qui n'est pas sans rappeler la volonté de la marque sur sa citadine électrique, la Honda e. Les feux arrière changent également drastiquement, puisqu'ils abandonnent leur profil vertical pour une forme horizontale qui souligne la lunette arrière.

Les 'magic seats' de retour, habitabilité optimale

Sur le plan de l'habitabilité, Honda rappelle qu'il est capable de faire des merveilles dans des espaces confinés. La recette est la même que sur les précédentes générations de Honda Civic, puisque le réservoir est placé sous le siège passager. En baissant la banquette arrière, on retrouve une nouvelle fois un plancher plat jusqu'aux sièges avant, et la banquette arrière reprend le concept du 'magic seat', permettant de relever l'assise afin de rentrer, par exemple, un vélo debout derrière le conducteur et son passager.

Honda Jazz (2020)
Honda Jazz (2020)

 

La planche de bord n'est pas sans rappeler celle de la Honda e, même si l'on ne retrouve pas l'écran panoramique, et cette impression est renforcée par le volant à deux branches, ainsi que par l'instrumentation numérique, qui fait son apparition sur toutes les versions. La Jazz propose désormais Android Auto et Apple CarPlay, ainsi qu'un hotspot WiFi. L'écran central sert notamment à retranscrire les images d'une caméra haute définition pour aider au stationnement.

Un moteur proche du i-MMD vu sur le CR-V ?

Le point le plus mystérieux reste encore celui du moteur, dont on ne connaît aucune caractéristique. Il se dit que le moteur 1.5 litre i-VTEC fera son retour, tandis qu'il devrait être associé à deux moteurs électriques. Trois modes de conduite seront disponibles, 'Electric' permettant de rouler en zéro émission, 'Hybrid', où le moteur thermique servira de générateur, et 'Engine', qui laissera le bloc thermique entraîner les roues.

Si l'on ne sait pas encore comment cela se traduira sur le plan de la puissance, on peut toutefois penser que la Jazz reprendra la technologie i-MMD découverte sur le CR-V Hybrid, que nous avions essayé il y a plusieurs mois. Enfin, la Jazz disposera d'une version baroudeuse appelée Crosstar, à la garde au sol relevée, aux protections plastiques sur la carrosserie, et aux barres de toit lui offrant un air d'aventurière. Les tarifs ne sont pas connus, mais la commercialisation est prévue pour mi-2020.

Galerie: Honda Jazz (2020)