En 2019, le budget total alloué à la prime à la conversion est de 666 millions d'euros.

La prime à la conversion s'adresse aux automobilistes, propriétaires d'un véhicule ancien, souhaitant acquérir un véhicule plus récent et plus respectueux de l'environnement. Pour donner un coup de pouce à ces automobilistes, qu'ils soient imposables ou non, le gouvernement leur accorde une prime à la conversion. Selon les prévisions du gouvernement, 100'000 dossiers allaient être déposés l'an dernier. Cependant, les Français ont été réceptifs et séduits par cette prime, au total, 250'000 dossiers ont été déposés en 2018 ! 

Pour l'année 2019, le gouvernement s'est fixé un budget de 596 millions d'euros afin de financer la prime à la conversion. Juste avant de partir en vacances, le gouvernement a cependant fait quelques modifications dans les conditions d'attribution de la prime à la conversion. Résultat, les automobilistes éligibles à cette prime et qui ne souhaitaient pas rater cette opportunité se sont empressés d'acheter un nouveau véhicule. Ainsi, cette année, on estime que 320'000 dossiers seront déposés, soit une hausse de 70'000 demandes par rapport à l'an dernier. Pour absorber cette sur-demande, le gouvernement vient de débloquer une enveloppe de 70 millions d'euros. Ainsi, le budget alloué à la prime à la conversion en 2019 est porté à 666 millions d'euros.

Depuis le mois d'août dernier, les véhicules diesel sont quasiment exclus de la prime à la conversion. Si un automobiliste souhaite mettre au rebut son ancien véhicule et acheter un véhicule diesel, il faut que ce dernier soit immatriculé après septembre 2019, et donc, qu'il soit neuf. De plus, les montants de la prime ont été revus à la baisse. Le montant maximal est fixé à 3000 € contre 4000 € auparavant. En 2020, les critères d'éligibilité et les montants accordés devraient être modifiés, mais aucune annonce n'a été faite pour le moment.