Ce coupé marquait le renouveau de Saab, mais malheureusement, la marque a fait faillite quelques mois plus tard.

Avec le recul, il est clair que Saab a eu la malchance, en 2011, d'appeler son coupé 'PhoeniX'. À l'époque, ce nom avait une signification particulière, car quelques mois auparavant, Saab avait été vendue par General Motors au Néerlandais Spyker qui espérait une possible relance. Autrement dit, ce prototype marquait la renaissance de la marque. Malheureusement, rien ne s'est passé comme prévu et Saab a déclaré faillite en 2011.

Un coupé mi-italien mi-américain


Le style du PhoeniX a été pensé par Jason Castriota, un designer américain passé chez Pininfarina et qui a contribué à la naissance de la Ferrari 599 GTB et de la Maserati GranTurismo.

Les lignes fluides de la carrosserie rendent hommage à la tradition de la marque suédoise et soulignent l'élégance de ce prototype, un coupé de 4,41 mètres de long aux portes spectaculaires qui s'ouvrent vers le haut. Ce concept rappelle l'UrSaab de 1947 (le premier prototype Saab).

Saab PhoeniX Concept 2011

Une motorisation hybride en avance sur son temps


L'intérieur est clairement sportif, avec des sièges sport, un levier de vitesses pour passer les rapports, etc. Il y a aussi un écran tactile de 8 pouces, à partir duquel il était possible de se connecter à internet et même de télécharger des applications... 

Le PhoeniX est également en avance sur son temps dans le moteur, qui est hybride, et similaire à ce que nous trouvons aujourd'hui. Les roues avant sont animées par un moteur 1,6 litre d'origine BMW, il développe 200 ch. Les roues arrière quant à eux, sont liées à un moteur électrique de 34 ch.

Galerie: Saab PhoeniX Concept 2011