Certaines stations sont en rupture partielle, d'autres sont en rupture totale.

Y aura-t-il une pénurie d'essence ? C'est la question que tout le monde se pose et sur laquelle personne n'est d'accord. Pour les syndicats, la pénurie est inévitable comme l'affirme Daniel Bretones, secrétaire général CGT du site pétrochimique de Lavéra, à Franceinfo : "C’est clair et net qu’elle va arriver [NDLR : la pénurie], l’impact va être majeur dans quelque temps, il n’y aura pas de quoi re-remplir".

Pour Francis Duseux, président de l’Union française des industries pétrolières, nous sommes très loin d'une pénurie de carburant. Selon lui "toutes les raffineries fonctionnent, mais de temps en temps les gens bloquent pour une période de temps limitée les expéditions par camion, mais ce n'est pas continu". Comme pour rassurer les automobilistes, Francis Duseux ajoute que les opérateurs pétroliers ont l'obligation d'avoir un stock permanent correspondant à trois mois de carburant. 

"On est très, très loin d'une pénurie, j'ai vu des situations beaucoup plus critiques que ça. [Le plus grand risque] c'est ce qu'on a vu au début avec des rumeurs et l'impact des médias. Les gens se disent qu'il faut absolument qu'ils aillent faire le plein même s'ils n'en ont pas besoin. Notre demande augmente de trois ou quatre. Donc là, on crée la pénurie, nous-mêmes consommateurs. Mais le phénomène s'est réduit.", a déclaré Francis Duseux. 

Le jour où nous rédigeons cet article, le jeudi 19 décembre 2019, sept des huit raffineries sont en grève. Si l'on analyse la carte interactive du site mon-essence (voir ci-dessous), on se rend compte que la France compte 90 stations-service en rupture totale d'essence et que 330 stations sont en rupture partielle. Cela dit, l'Hexagone compte plus de 11'000 stations essence, nous ne pouvons donc pas dire que l'on risque à court terme d'être frappés par une pénurie de carburant. Avec les départs en vacances lors des fêtes de fin d'année, vous serez nombreux à prendre la route et à faire le plein de carburant. Si l'offre baisse (à cause de la grève et des opérations de blocage) et qu'elle ne satisfait plus la demande croissante, alors il faudra s'inquiéter... 

 

Note : Cette carte est réalisée selon les contributions des internautes. Il se pourrait qu'une station ne soit plus en mesure de délivrer de carburant alors qu'elle n'est pas encore signalée dans la carte, l'inverse est aussi vrai.