Le constructeur a fait état d'une hausse de 1,8 % de ses livraisons en 2019 par rapport à l'année 2018. Les résultats sont néanmoins contrastés en fonction des régions.

L'année 2019 fut riche pour Audi avec de nombreux nouveaux modèles, pour le moins importants pour la plupart, des nouveautés qui ont sûrement permis de conclure l'année avec de bons résultats. En effet, Audi vient de dévoiler ses chiffres de ventes pour l'année 2019 et ils s'avèrent plutôt stables, malgré les vents contraires, puisque la marque a enregistré une progression de 1,8 % de ses livraisons par rapport à l'année 2018, soit un total de 1'845'550 véhicules livrés. "Après un premier semestre mitigé, nous avons réussi à rattraper notre retard au second semestre", a expliqué Hildegard Wortmann, membre du comité de direction des ventes et du marketing chez Audi AG. "En 2019, nous avons clairement montré le potentiel de notre marque et de notre portefeuille de jeunes modèles."

Un marché natal toujours puissant

En Europe, Audi a connu une croissance assez soutenue malgré toutes les incertitudes qui gravitent autour de la politique, de l'économie et de la nouvelle norme WLTP. 769'650 véhicules ont trouvé preneur en 2019 sur le Vieux Continent, soit une hausse de 3,5 % par rapport à 2018. L'effet nouveauté s'est évidemment bien fait ressentir avec une hausse de 55,5 % des ventes du Q3, et 19'550 Audi e-tron écoulé en Europe, avec pus d'un quart pour le seul marché norvégien. Les résultats sont toutefois inégaux sur les cinq plus gros marchés européens. En Allemagne, en France et en Italie, le constructeur a connu des croissances respectives de 4,3 %, 11,5 % et 2,9 % tandis que le Royaume-Uni (- 3,3 %) et l'Espagne (- 4,1 %) ont perdu du terrain.

Des disparités selon les régions

En dehors de l'Europe, il existe aussi quelques disparités. En Chine, plus de 690'000 véhicules y ont été écoulés, soit une hausse de 4,1 %. Sur ce marché réputé comme assez particulier, notamment par rapport au Vieux Continent, il s'écoule davantage de berlines à l'image de l'A4 L ou encore de l'A8 L. Les États-Unis conclus l'année avec 224'111 unités écoulées avec d'excellentes performances des A6, A7, A8, et Q8, des modèles haut de gamme qui représentent le tiers des ventes de la marque au pays de l'Oncle Sam. En revanche, au Canada et en Amérique Latine, les résultats ne sont pas bons avec un marché canadien en baisse de 1,8 %, un recul de 15,7 % au Mexique et de 6,1 % au Brésil.

Quid du marché français ?

Comme énoncé plus haut, l'année 2019 fut bonne pour Audi en France avec une augmentation de 11,5 % de ses ventes, soit 57'533 voitures vendues. Audi reste néanmoins toujours derrière ses deux concurrents directs en France, à savoir Mercedes et ses 70'214 véhicules immatriculés (+ 6,7 %) et BMW et ses 58'751 ventes (+ 2,1 %). Parmi les cinq voitures les plus vendues par Audi dans l'Hexagone, nous retrouvons en tête le Q3 (10'651), puis ensuite l'A3 (9552), l'A1 (9341), le Q2 (8122) et enfin le Q5 (5256). À noter que la marque a réalisé un mois de décembre record avec 6909 unités vendues, soit une hausse de 74,2 % par rapport à décembre 2018. Un chiffre qui s'explique par l'arrivée du nouveau barème de malus au 1er janvier 2020 et qui a obligé le constructeur à immatriculer en masse certains modèles soumis à cette taxe.

Galerie: Essai Audi Q3 (2019)