La réponse du Japon à la Mercedes C111 !

Nom : Mazda RX-500
Présentation : Salon de Tokyo 1970
Fiche technique : 4,33 mètres de long, 1,72 mètre de large, 1,06 mètre de haut, Moteur Wankel de 247 ch, poids de 849 kilos.

Remise en contexte

Le 30 janvier 2020, Mazda a fêté ses 100 ans. Un siècle d'activité au cours duquel la société japonaise a gagné sa place dans les livres d'histoire de l'automobile grâce principalement à deux choses : la MX-5, le roadster le plus vendu de tous les temps, et le moteur Wankel, un moteur qui a propulsé plus d'un million de véhicules pendant des années. Parmi eux se trouvait un modèle très spécial que tout le monde ne connaît probablement pas, la RX-500, un concept présenté par Mazda en 1970 pour célébrer son 50ème anniversaire. C'était il y a tout pile 50 ans.

Que ce soit dans ses lignes, ou même dans son moteur, puisqu'il était également équipé du Wankel, ce concept rappelle la Mercedes C111 présentée la même année. Le concept RX-500 a également cette forme caractéristique avec un arrière très volumineux, caractérisé par des panneaux qui peuvent être ouverts façon ailes de mouette pour accéder au compartiment moteur. C'est là que se trouvait évidemment le moteur Wankel qui développait 247 chevaux.

Galerie: Concept We Forgot - 1970 Mazda RX-500 [videos]

600 kilos et 241 km/h

Le concept Mazda RX-500 a été développé par le département de recherche et de design de Toyo Kogyo - c'est ainsi que s'appelait l'entreprise avant de changer de nom pour Mazda - comme prototype pour étudier la sécurité à grande vitesse : la carrosserie est en plastique et le poids à vide est inférieur à 600 kg. Les portières s'ouvrent également en elytre et il n'y a pas de montants à l'avant.

C'est grâce à l'utilisation intensive de plastique pour les panneaux que Mazda a pu rendre la voiture si légère, ce qui a grandement contribué au fait d'atteindre 241 km/h sur la piste d'essai de l'entreprise. C'est d'ailleurs à cela que servent les feux supplémentaires à l'arrière : les verts indiquent quand le conducteur accélère, les jaunes quand il freine. Les rouges indiquent également la force appliquée sur les freins par le conducteur.

Mazda RX-500 (1970)

Concept restauré en 2008

En 2008, Mazda a redonné au concept RX-500 original sa gloire d'antan et l'a exposé au Musée des transports d'Hiroshima. Un an plus tard, elle a été exposée au Salon de l'automobile de Tokyo, puis, en 2014, au Festival of Speed à Goodwood. On a longtemps cru qu'il y avait trois exemplaires différents, un vert, un jaune et un argent. Mais il n'en était rien : les trois couleurs on bien été découvertes dans les couches successives de peinture sur la carrosserie lors de la mise à nu nécessaire pour la restauration complète. 

Mais les points communs entre cette Mazda RX-500 et la Mercedes C 111 ne sont pas terminées : toutes deux sont devenues extrêmement populaires grâce... aux jouets pour enfants. La société Lesney Products & Co. Ltd. - qui opère sous la marque Matchbox - a inclus la RX-500 dans plusieurs collections de voitures jouets depuis plus d'une décennie.

Galerie: Mazda RX-500 (1970)