Plus tard dans l'été, ou dans l'automne...

L'annonce n'aura rien de surprenant en ces temps de reports massifs d'événements, qu'ils soient sportifs ou culturels : le Festival of Speed de Goodwood ne se tiendra pas à la date initialement prévue. En effet, celui-ci est censé se dérouler du 9 au 12 juillet, mais la pandémie qui frappe le Globe en ce moment contraint les organisateurs et promoteurs d'événements à les retarder pour respecter les règles de confinement qui sont capitales pour la santé publique des participants et spectateurs.

Le sort de l'événement a été scellé par la mise en place de restrictions spécifiques par Motorsport UK, l'instance dirigeante des sports mécaniques, qui a révélé que tous les permis d'organiser des compétitions sportives seraient suspendus jusqu'à fin juin, au minimum. À la suite de cette annonce, les organisateurs du Festival of Speed ont pris les devants, plutôt que d'attendre des informations spécifiques aux rassemblements de masse, et ont décidé de sceller le report du festival.

"Au cours des dernières semaines, nous avons travaillé avec tous les gens impliqués pour comprendre la viabilité du maintien du Festival of Speed en juillet", a déclaré le Duc de Richmond. "En raison de l'incertitude liée à la menace du coronavirus et au fait de ne pas savoir si la situation se sera améliorée de façon significative d'ici là, nous devons malheureusement repousser le Festival of Speed prévu en juillet."

La fédération et les organisateurs vont laisser passer du temps pour surveiller l'évolution de la pandémie, mais un report en fin d'été ou en début d'automne est déjà espéré, pour que l'édition 2020 de cet événement mythique soit maintenue. L'an dernier, le Festival of Speed avait attiré environ 200'000 spectateurs à Goodwood, et avait notamment vu le record de sa célèbre course de côte être battu par Romain Dumas et la Volkswagen ID.R. Le Grand Prix de Grande-Bretagne de Formule 1, prévu le week-end suivant, pourrait lui aussi être mis en doute.