Zuffenhausen et Leipzig seront fermées dès samedi 21 mars.

On ne compte plus le nombre d'usines dans le monde qui sont à l'arrêt en raison de la propagation du Coronavirus. Et l'industrie automobile ne fait pas exception. D'abord les constructeurs chinois, puis l'Italie, en passant par la France avec les fermetures des usines PSA et Renault... Et c'est désormais à l'Allemagne de prendre des mesures de restrictions.

Pour être plus précis, c'est Porsche qui vient d'annoncer ce mercredi 18 mars 2020 qu'il fermait ses usines pour tenter à son tour de stopper la propagation de ce Covid-19. Porsche explique : "En prenant cette mesure, le constructeur de voitures de sport répond à l'accélération significative du taux d'infection causé par le coronavirus et aux mesures mises en œuvre par les autorités compétentes qui en découlent."

Porsche a pris la décision de stopper les lignes de productions à Zuffenhausen et Leipzig dès ce 21 mars 2020. Le constructeur parle évidemment de la protection sanitaire de ses employés mais évoque également le fait que la demande est en train de baisser dans le monde entier et que de toute façon, il est aussi plus difficile de s'approvisionner pour avoir une production en bonne et due forme.

Olivier Blume, président du conseil d'administration de Porsche AG, explique dans un communiqué : "Par ces mesures, notre entreprise contribue à protéger les travailleurs et à réduire la propagation du coronavirus. Les conséquences réelles ne sont pas encore prévisibles. Il est donc trop tôt pour faire des prévisions. Ce qui est clair, c'est que 2020 sera une année très difficile". Même pour le constructeur automobile le plus rentable au monde. Et de rajouter : "Nous ne pourrons surmonter la pandémie qu'ensemble et en prenant des mesures rigoureuses".

Par ailleurs, Porsche précise qu'il n'y a pas que dans les usines que les choses sont stoppées. Les voyages d'affaire sont également sur pause. Si le constructeur allemand annonce pour l'heure que ses usines ferment pour 15 jours, il explique aussi que chaque jour la situation actuelle sera réévaluée.