Tous les moyens sont bons pour inciter les gens à rester chez eux.

Un peu partout dans le monde, il est demandé aux populations de rester chez elle pour freiner la pandémie de coronavirus. En France, nous sommes confinés depuis le 17 mars et nous ne sommes pas prêts de profiter des beaux jours puisque le confinement est prolongé au moins jusqu'au 11 mai 2020.

Pour faire respecter les règles, les forces de l'ordre procèdent à des contrôles et demandent à voir l'attestation de déplacement dérogatoire qui permet de quitter son lieu de confinement pour diverses raisons. Si une personne met le nez dehors alors qu'elle n'a aucune raison valable de le faire, elle s'expose à une amende de 135 euros

Ailleurs dans le monde, à Dubaï par exemple, les habitants doivent préalablement demander une autorisation de sortie au gouvernement par sms ou par internet. Là encore, en cas de non-respect des règles, ils s'exposent à une amende de 500 euros. Pour faire respecter les règles, la ville de Dubaï a décidé d'utiliser ces radars de vitesse. En temps normal, ceux-ci ne flashent qu'à partir d'une certaine vitesse. Mais dans ce contexte particulier, chaque voiture est flashée quelle que soit sa vitesse. En effet, le gouvernement part du principe que personne ne doit être à l'extérieur, et qu'il ne devrait donc pas y avoir de voitures sur les routes.

Les automobilistes reçoivent une amende à leur domicile pour n'avoir pas respecté le confinement. Toutefois, ils pourront toujours justifier leur sortie par une ordonnance (s'ils se sont rendus à la pharmacie au chez le médecin), par un ticket de caisse (s'ils se sont rendus au supermarché), etc. Les radars de Dubaï utilisent aussi l'intelligence artificielle pour ne pas verbaliser systématiquement tous les automobilistes. En effet, ceux qui travaillent dans certaines entreprises essentielles recensées par le gouvernement (de même que pour les soignants) ont une dérogation et leur plaque d'immatriculation est déjà enregistrée dans la base de données pour éviter toutes contraventions.

Source: Khaleej Times