Élan de générosité chez les constructeurs automobiles.

Le coronavirus continue de faire des dizaines de milliers de décès et notamment en Italie, où le virus a déjà tué près de 20 000 citoyens. La guerre contre le coronavirus chinois se poursuit et les constructeurs automobiles contribuent tous d'une manière ou d'une autre à l'effort de guerre. Certains d'entre eux ont transformé leurs lignes de production pour fabriquer des respirateurs, d'autres confectionnent des masques ou des gels hydroalcooliques. La bataille est loin d'être terminée. Même si la Chine a mis fin au confinement de sa population, le virus continue de se propager et de tuer partout dans le monde. 

L'Italie est dans l'urgence sanitaire. Comme en France, les constructeurs automobiles ont cessé de produire. Lamborghini est passé des supercars aux masques. Ferrari n'est pas en reste puisque le constructeur au cheval cabré fabrique des pièces nécessaires aux appareils de respiration et de ventilation pour traiter les patients atteints de Covid-19. Le constructeur italien a aussi mis à contribution ses clients et vient de lever 1 million d'euros qu'il a immédiatement versé au "Azienda Unità Sanitaria Locale" (AUSL) de Modène. 

Cet argent sera utilisé pour traiter les patients, mais aussi, pour acheter du matériel médical. Une partie du don servira à la télémédecine pour que l’hôpital puisse surveiller à distance l'état de santé des malades. Le constructeur a aussi offert une ambulance qui est déjà utilisée par les services d'urgence pour transporter les malades.   

En France, Renault et PSA s'organisent pour fabriquer des respirateurs. Le constructeur au losange est en train de mettre au point son respirateur. Il espère en produire 500 par semaine. Du côté de chez PSA, avec l'aide de plusieurs entreprises comme AirLiquide et Valeo, le Groupe PSA espère livrer 10 000 respirateurs en 50 jours de début avril à mi-mai.