Le géniteur de la McLaren F1 continue de livrer quelques informations sur sa prochaine supercar, qui s'annonce absolument incroyable.

Techniquement parlant, la Supercar T.50 est sans doute l'une des voitures les plus attendues. Pourquoi ? D'une part parce qu'elle sera l'œuvre de Gordon Murray Automotive, l'entreprise du papa de la fameuse McLaren F1, et d'autre part parce que les promesses et les informations que nous déjà à notre disposition sont tout simplement spectaculaires.

En présentant la Supercar T.50, Gordon Murray avait déjà insisté sur le fait que sa voiture allait être légère, malgré la présence d'un bloc V12 4,0 litres Cosworth atmosphérique de 650 chevaux (à 12'100 tr/min) et 450 Nm de couple. La voiture pèsera seulement 980 kilos à vide, soit environ 450 kilos de moins par rapport à la moyenne de ses concurrentes (valeur calculée avec le Top 10 des supercars établi par le magazine Autocar en 2020).

La voiture affichera donc un rapport poids puissance de 663 ch/tonne. Si vous souhaitez comparer la Supercar T.50 avec un autre modèle dans ce domaine, si nous prenons pour base les 1463 kilos affichés en moyenne par les concurrentes de la T.50, il faudrait alors 950 chevaux pour obtenir un rapport poids/puissance similaire. Inutile de vous préciser que chaque élément de la voiture, de la petite vis à l'écrou, a fait l'objet d'une étude approfondie.

Supercar T.50
Supercar T.50

En fait, Gordon Murray et ses équipes ont essentiellement travaillé autour du poids de la voiture. En témoigne par exemple le poids du V12 de 4,0 litres de cylindrée, annoncé à seulement 180 kilos. Il s'agit du V12 le plus léger jamais conçu pour un véhicule homologué à ce jour. Il pèse environ 60 kilos de moins par rapport à celui de la McLaren F1.

Le châssis monocoque et les panneaux de la carrosserie en fibre de carbone pèsent au total moins de 150 kilos. Le poste de conduite du conducteur, en position centrale, comme une certaine McLaren F1, est composé d'un siège qui ne pèse que sept kilos. Les deux sièges latéraux pèsent seulement trois kilos chacun.

Autre technologie intéressante, la présence d'une turbine au sein de cette T.50. Les aficionados de Formule 1 le connaissent pour avoir aussi été le designer de la McLaren MP4/4, monoplace qui a remporté 15 des 16 courses de la saison 1988, ou encore les Brabham BT46 et BT46B, ayant respectivement été affublées d'un radiateur sur la partie avant et d'une turbine à l'arrière. La turbine installée sur la BT46B était présente pour jouer le rôle d'extracteur d'air, et cette technologie semble avoir mûri dans l'esprit de l'ingénieur, puisque l'on pourra la retrouver sur sa nouvelle création.

Les informations continuent donc d'être distillées au compte-gouttes par Gordon Murray Automotive, en attendant la présentation officielle de la voiture qui devrait intervenir dans le courant de l'année 2021. Nous savons d'ores et déjà que la Supercar T.50 sera limitée à seulement 100 unités. Il faudra débourser deux millions de livres (environ 2,22 millions d'euros), hors taxes, pour se l'offrir.

Galerie: Teaser - Supercar T.50