Jusqu'à 443'400 dollars pour une seule option !

Koenigsegg lance les commandes de son nouveau missile dénommé Jesko. Il ne sera produit qu'en série limitée à 125 exemplaires et les futurs propriétaires de la Jesko peuvent d'ores et déjà le configurer. 

Le configurateur est en ligne, mais il n'est accessible qu'aux clients qui ont préalablement reçu des identifiants de la part du constructeur. Grâce à Manny Khoshbin, futur propriétaire de la Jesko, on découvre le configurateur de la Jesko ainsi que les prix délirants des options. 

Certaines couleurs basiques sont certes gratuites, mais si le client souhaite une couleur métallisée, il faudra qu'il paye 13'900 dollars. Les peintures nacrées coûtent 24'800 dollars tandis que les couleurs "Apple Red" et "Sweet Mandarin" sont facturées à 63'300 dollars. Et nous ne sommes pas au bout de nos peines car il existe des options bien plus chères. 

Si le client envisage une carrosserie en carbone, il faudra qu'il débourse au minimum 292'000 dollars, et s'il veut que la carrosserie en carbone soit peinte d'une couleur, cela lui reviendra à 346'100 dollars. Mieux (ou pire) encore, pour une carrosserie en carbone à nu et apparent, le tarif est fixé à 443'400 dollars ! Oui, vous avez bien lu, et il n'y a aucun zéro en trop...

Koenigsegg Jesko
Koenigsegg Jesko Red Cherry Edition

Koenigsegg propose une multitude d'options aux tarifs assez salés que nous vous invitons à découvrir en vidéo. Vous y retrouverez les bandes décoratives (les prix vont jusqu'à 43'700 dollars) et même des jantes en carbone avec des pneus Michelin Cup 2R facturés à 110'700 dollars.

Lorsque Manny Khoshbin a configuré sa Jesko, le prix final affiché était de 3,4 millions de dollars ! La nouvelle hypercar de Koenigsegg est aussi chère (voire plus chère) que la Bugatti Chiron dont le prix de base est fixé à 2,3 millions d'euros.

Il est à rappeler que la Koenigegg Jesko est animée par un V8 5,0 litres bi-turbo de 1600 ch pour 1500 Nm de couple. Le moteur est en position centrale arrière et envoie sa puissance aux roues grâce à une boîte de vitesses automatique à neuf rapports. Il s'agit d'une boîte absolument inédite puisqu'elle ne dispose pas de synchros mais de sept embrayages. Les performances de la Jesko a n'ont pas été communiquées, mais il seront à ne point douter démentielles.