Dans une crise, il y a les perdants, mais il y a aussi les gagnants.

La crise sanitaire n'a épargné aucune entreprise ni aucune industrie. Les constructeurs automobiles se relèvent peu à peu, puisque depuis le déconfinement, les ventes repartent de plus belle. Chaque constructeur a publié ses résultats financiers du premier semestre 2020. Et selon une étude allemande menée par l'université Ferdinand Dudenhöffer, la Covid-19 n'a pas eu le même effet pour tout le monde. 

Ainsi, on apprend qu'au cours du premier semestre, BMW a perdu en moyenne 1100 euros par véhicule vendu ! Quant à ses concurrents, c'est-à-dire, Mercedes et Audi, ils s'en sortent un peu mieux avec seulement 600 euros de perdus par vente. Du côté de chez Volkswagen, la perte est moins importante avec 415 euros de perte par véhicule. 

Dans une crise, il y a les perdants, mais il y a aussi les gagnants. Ainsi, PSA n'a pas perdu d'argent lors de chaque vente réalisée, bien au contraire. En effet, cette étude montre que le constructeur français a en fait gagné en moyenne 707 euros par véhicule vendu. Mais il y a mieux, comme Tesla, avec un gain de pas moins de 3000 euros (cela inclut la vente du quota de CO2). Le champion toutes catégories confondues est Porsche, avec une plus-value de 10'000 euros par véhicule vendu au premier semestre 2020 !  

Lors de cette première partie de l'année, Volkswagen et Toyota ont vu leurs ventes baisser de 28 % et de 29 %. Curieusement, Toyota a mieux résisté à la crise que Volkswagen puisque chaque voiture vendue par Toyota lui a rapporté 533 euros. Il est l'heure pour le constructeur allemand d'effectuer des ajustements pour ne plus perdre d'argent et mieux encaisser les prochaines crises. 

Source: Handelsblatt