Ce châssis ouvrira la voie à la future électrique de la marque.

Ayant déjà lancé la P1 et la Speedtail par le passé, McLaren n'est pas étranger aux supercars hybrides. Les ingénieurs de Woking passent maintenant à la vitesse supérieure en développant une toute nouvelle plateforme dont l'électrification est la priorité absolue. Le premier modèle basé sur cette architecture arrivera en 2021.

Si vous craignez que les éléments nécessaires pour accueillir une motorisation hybride ne rendent les futures McLaren plus lourdes, ne vous inquiétez pas. En effet, la nouvelle plateforme utilise encore et toujours plus de fibres de carbone pour réduire au maximum le poids du véhicule. Sans entrer dans les détails, la société affirme que sa nouvelle plateforme repose sur "des procédés et des techniques innovants, inédits dans le monde, pour éliminer les excès de masse, réduire le poids total du véhicule, tout en améliorant sa sécurité".

McLaren new carbon fiber-intensive platform
McLaren new electrified platform infographic

La supercar électrifiée qui arrivera l'année prochaine n'est que la partie émergée de l'iceberg, car la plateforme est décrite comme étant flexible, ce qui signifie qu'elle soutiendra une variété d'autres McLaren électriques. Par rapport au châssis MonoCell lancé en 2010 avec la MP4-12C, le nouveau présente "une plus grande intégrité structurelle et des niveaux de qualité plus élevés", selon Mike Flewitt, PDG de McLaren Automotive.

Il a poursuivi en précisant que la nouvelle plateforme ouvrira la voie à la première McLaren purement électrique, sans dire quand est-ce qu'elle arrivera réellement. Pour atteindre cet objectif, McLaren a investi plus de 60 millions d'euros. L'installation inaugurée en 2018 a été utilisée pour développer la nouvelle plateforme qui servira de base à divers modèles dans les années à venir. La première étape consistera à remplacer la 570S. On dit que sa remplaçante utilisera un V6 bi-turbo plutôt que le V8, mais rien n'est officiel pour l'instant.

Cacher le communiqué de presseMontrer le communiqué de presse

McLaren unveils all-new, innovative lightweight vehicle architecture

Mike Flewitt, CEO of luxury supercar maker McLaren Automotive, today confirmed the introduction of the brand’s all-new, flexible, lightweight vehicle architecture which will underpin its next generation of electrified supercars.

The new architecture, designed specifically to accommodate new hybrid powertrains, has been entirely engineered, developed and produced in-house in the UK at McLaren’s £50m state-of-the-art McLaren Composites Technology Centre (MCTC) in the Sheffield region.

The new flexible vehicle architecture utilises innovative, world-first processes and techniques to strip out excess mass, reduce overall vehicle weight, while also further improving safety attributes.

It will underpin the next generation of McLaren hybrid models as the supercar company enters its second decade of series vehicle production.

The first new McLaren hybrid supercar to be based on the all-new architecture will launch in 2021.

“The new ground-breaking vehicle architecture is every bit as revolutionary as the MonoCell chassis we introduced with the company’s first car, the 12C, when we first embarked on making production vehicles a decade ago.

“This new, ultra-lightweight carbon fibre chassis boasts greater structural integrity and higher levels of quality than ever before with our new MCTC facility quickly becoming recognised as a global centre of excellence in composite materials science and manufacturing.

“Our advanced expertise in light weight composites processes and manufacturing combined with our experience in cutting-edge battery technology and high-performance hybrid propulsion systems means we are ideally placed to deliver to customers levels of electrified high-performance motoring that until now have simply been unattainable.”
Mike Flewitt, Chief Executive Officer, McLaren Automotive.

Mr Flewitt said the new architecture would enable McLaren to transition to 100 per cent electrified supercars.

“For us, light-weighting and electrification go hand-in-hand to achieve better performance as well as more efficient vehicles,” he said.