Peut-être que son comportement est meilleur avec la suspension pilotée DCC.

Le Volkswagen Tiguan vient d'être renouvelé et il est passé entre les mains de nos confrères de km77 pour le mettre à l'épreuve sur le test de l'élan. Avant toute chose, sachez que le Tiguan ne fait pas pire que les autres.

En effet, lors des essais, le SUV allemand a réussi cette épreuve à une vitesse maximale de 77 km/h. A titre comparatif, pour le Peugeot 2008, il a fallu réduire la vitesse à 70 km/h pour passer les plots sans les toucher (74 km/h pour le Mazda MX-30). 

Le Tiguan peut passer les obstacles un peu plus vite, mais les journalistes espagnols ont relevé un phénomène assez étrange. En effet, il semble rebondir à plusieurs reprises avant de se remettre sur les rails. Cela est d'autant plus visible lorsque le SUV est lancé à 78 km/h. Cet effet est exagéré et limite dangereux pour un conducteur non expérimenté, mais il n'est pas exclusif au Tiguan, car Km77 l'a déjà rencontré sur d'autres modèles (comme le Tiguan Allspace).

La version essayée bénéficiait d'une finition R Line, elle n'avait pas la suspension pilotée DCC qui module la fermeté de la suspension selon les modes de conduite par exemple. Ses jantes étaient chaussées de pneus Pirelli en 255/45 R19. Concernant sa mécanique, ce Tiguan était équipé du moteur 1.5 TSI de 150 ch.

Pour finir, le modèle en question a été testé au slalom. Contrairement au test de l'élan, le SUV de Volkswagen s'en sort mieux, mais les journalistes insistent sur l'intrusion massive du contrôle de stabilité qui ralentit beaucoup la vitesse du véhicule. Au début, sa vitesse était de 73 km/h. En fin d'exercice, elle n'était plus que de 53 km/h.