Volkswagen a un plan pour Bugatti. D'après les dernières informations, le groupe allemand voudrait se séparer du constructeur français à Rimac. Aucune décision n'a encore été prise, mais en février dernier, le groupe a annoncé sceller le sort de Bugatti mi-2021.

La participation de Porsche dans Rimac n'atteindra pas 50%

Aujourd'hui, de nouvelles informations sont arrivées. Dans un récent entretien avec Automobilwoche, Mate Rimac, PDG et fondateur du constructeur croate, a confirmé que son entreprise est en pourparlers avec Porsche pour un investissement stratégique qui devrait être réalisé dans les deux ou trois prochains mois. Rimac cherche à lever entre 157 et 181 millions de dollars (entre 131 millions d'euros et 151 millions d'euros).

Automotive News n'a pas tardé à signaler que la participation de Porsche au sein de Rimac pourrait passer à "près de la moitié" dans un éventuel accord qui pourrait inclure le transfert de Bugatti à Rimac. Toutefois, Mate Rimac a réagi rapidement pour démentir cette information via son compte Facebook :

"S'il est vrai que nous discutons d'un élargissement de cette collaboration qui conduira à une augmentation de la participation de Porsche dans Rimac Automobili, certains médias ont faussement (par erreur ?) rapporté que Porsche prendrait plus de 50% ou près de 50% de la société. [...] La participation de Porsche augmentera, mais sans jamais approcher les 50 %, et Rimac restera indépendant avec de nombreux clients de l'industrie qui ne sont pas nos actionnaires/investisseurs".

Porsche n'est pas le seul à s'intéresser à Rimac

Porsche n'est pas le seul partenaire de Rimac. Aston Martin, Koenigsegg, Renault et Hyundai ont également des partenariats avec le constructeur croate. Toutefois, Porsche possède 15,5% de Rimac

Rimac construit actuellement un nouveau centre de recherche et développement près de Zagreb en Croatie. Il comprendra également un centre d'essais et un site de production, et devrait faire passer l'effectif de l'entreprise de 1000 à 2500 personnes.