En 2003, VW a imaginé un modèle à deux places dérivé de la Golf, mais avec des roues arrière motrices et un intérieur futuriste.

La cinquième génération de la Golf, lancée en 2003, est celle qui a donné naissance à la gamme la plus large qui soit, en comptant les nouvelles déclinaisons telles que la Golf Plus et les nombreux modèles dérivés comme les Touran, Tiguan et Scirocco.

Il y avait aussi un modèle cabriolet, l'Eos. Pendant une courte période, il y a eu même deux découvrables partageant les mêmes dessous. En effet, même si la Golf VI cabriolet appartenait à la génération suivante, elle avait la même base que la VW Eos et était vendue au même moment. 

Pourtant, parmi les nombreuses versions venues remplir la gamme des Volkswagen compactes, il y en a une qui n'a jamais réussi à atteindre le stade de production. Nous voulons parler du roadster, le concept R présenté au salon de l'automobile de Francfort en 2003, qui combinait un design agressif et une mécanique non conventionnelle "tout à l'arrière". 

Avec des phares à LED

Il suffit de le regarder pour comprendre qu'il a été conçu pour impressionner : avec une hauteur de 1,25 mètre, une longueur de 4,63 mètres et une largeur de 1,78 mètre, il a les proportions d'une voiture de sport. Le design a été imaginé par Murat Gunak et Peter Schreyer, avec des lignes tendues et élégantes soulignées par une peinture Frozen Sky.

La face avant présentait une calandre entièrement redessinée et plusieurs éléments caractéristiques des modèles de l'époque, comme la bande chromée, la grande bouche dans la partie inférieure du pare-chocs, les deux prises d'air latérales développées horizontalement et les blocs optiques à LED, une innovation intéressante au début des années 2000.

Volkswagen Concept R (2003)

Le côté, en revanche, présente des surfaces simples avec un effet tridimensionnel et des passages de roues musclés qui mettent en valeur les jantes en alliage de 19" à 5 rayons avec des pneus 255/40.

Comme l'avant de la voiture, l'arrière se caractérise également par une forme en V, tandis que les feux, également à LED, ajoutent une fine bande au centre du capot, faisant office de troisième feu stop. 

Ambiance sportive et technologique

L'intérieur était d'inspiration néoclassique, avec des garnitures chromées et du cuir couleur Dark Earth, mais on y trouvait aussi une technologie très à la pointe. L'instrumentation comprenait un écran doté de la technologie OLED qui affichait le logo VW lorsque la voiture était allumée. Le tableau de bord comprend des buses d'aération qui affichent la température, tandis que la zone centrale est dotée d'une interface MMI pour contrôler la navigation, le système multimédia et le téléphone.

Volkswagen Concept R (2003)

L'un des aspects les plus intéressants du concept R était le réglage de la position de conduite : les sièges monocoques étaient rembourrés de mousse et équipés d'un mécanisme de support permettant de régler le degré de rigidité, mais pour trouver la bonne position, le conducteur devait rapprocher ou éloigner électriquement toute la structure, y compris le volant et les pédales.

V6 à l'arrière et une transmission type propulsion

Le moteur V6 3,2 litres de la Golf R était placé au centre, avec une transmission arrière et une boîte de vitesses DSG à double embrayage à 6 rapports, d'une puissance de 265 ch et d'un couple de 350 Nm.

Volkswagen Concept R (2003)

Grâce à ces valeurs, le roadster pouvait passer de 0 à 100 km/h en seulement 5,3 secondes et atteindre une vitesse de pointe théorique de 270 km/h, même si, selon le constructeur, la vitesse réelle était limitée électroniquement à 250 km/h.

Un avenir électrique ?

Le concept R est resté un exercice avancé et aucun roadster n'a jamais été vu chez Volkswagen, malgré le fait qu'en 2005, deux ans seulement après ses débuts à Francfort, le président de Volkswagen, Bernd Pischetsrieder, a confirmé qu'une voiture de sport à deux places était en route. Un rappel du concept R a eu lieu en 2009, lorsque Volkswagen a dévoilé le concept BlueSport au salon international de l'automobile de Détroit, également sans suite.

Aujourd'hui, cependant, nous savons que pour la famille des ID électriques, la Maison explore un grand nombre de variantes possibles. Il n'est donc pas exclu que la voiture décapotable à deux places imaginée en 2003 puisse encore arriver, 20 ans plus tard, avec un cœur zéro émission.

Galerie: Volkswagen Concept R (2003)