Ceci dit, il n'y a toujours pas de toit ni de fenêtres latérales.

Depuis sa présentation, la McLaren Elva a connu des hauts et des bas. Alors oui ce speedster est absolument sublime esthétiquement, comme souvent pour ce type de bolides dépouillés particulièrement prisés depuis quelques années.

Et justement, c'est peut-être là que ça coince : Aston Martin V12 Speedster, Ferrari SP1 et SP2 Monza, Porsche 911 Speedster... Les speedsters sont très exclusifs, et chers, mais il y en a de plus en plus. Et ils ne sont peut-être pas si faciles que ça à écouler. D'où une production de la McLaren Elva initialement annoncée pour 399 exemplaires, avant de baisser à 249 unités, avant finalement d'annoncer qu'il n'y en aura finalement que 149. 

Alors comme pour augmenter encore les chances d'être vendus sur davantage de marchés et de rendre ce speedster légal sur la route, les ingénieurs de Woking ont ajouté un pare-brise à la McLaren Elva. Dommage non ?

McLaren Elva avec pare-brise

Par rapport au speedster original, cette version vitrée de l'Elva ajoute 20 kilos sur la balance. Ce qui en soi est une performance, compte tenu en plus que la voiture ajoute des essuie-glaces automatiques et des jets de lave-glace. Sans oublier que le pare-brise, dont les montant sont en fibre de carbone, est chauffant. Enfin, des pare-soleils ont été ajoutés. 

Galerie: McLaren Elva, version avec pare-brise

Les ingénieurs ont pu maximiser la perte de poids en retirant le système de gestion active de l'air. Dans la jargon McLaren, il s'agit d'un volet à déploiement électrique intégré dans le ner avant de la voiture pour rediriger l'air au-dessus de l'habitacle et créer un effet de pare-brise virtuel. Ce qui ne sert plus à rien maintenant qu'un pare-brise a été ajouté. 

McLaren explique qu'il s'agit ici du pare-brise le plus léger réalisé par la marque pour une voiture de route, et grâce à lui, la voiture peut être vendue aux États-Unis. 

Si évidemment esthétiquement, ce pare-brise dénature la forme originale de ce speedster, la McLaren Elva reste radicale, n'ayant toujours ni toit, ni vitres latérales. Et puis dans le monde restreint des speedsters, ce pare-brise n'est pas une première ! Déjà chaque 911 Speedster a un pare-brise. Il y a même une capote et des vitres. Ce qui ne l'empêche pas d'être radicale ! On pense également aux Caterham, qui sont, pour certaines versions, proposées avec un saute-vent ou un pare-brise. Sans oublier évidemment le Renault Spider qui proposait également les deux solutions !

1995 - Renault Spider
Essai Porsche 911 Speedster

Pour en revenir à la McLaren Elva, les performances n'en resteront pas moins décoiffantes, même si avec ce pare-brise, la raie des cheveux devrait être moins chahutée : 0 à 100 km/h en 2,8 secondes, et 6,8 secondes pour atteindre 200 km/h ! À cette vitesse, vous serez content d'avoir une vitre devant vous ! 

Les premières McLaren Elva équipées de pare-brise seront livrées aux clients vers la fin de l'année 2021.