Une 991 qui ferait presque oublier la 992 !

À l'heure où la gamme de la Porsche 911 Type 992 commence à être très bien fournie en versions, Carrera, Carrera S, Carrera 4, 4S, Turbo, Turbo S, la plupart des motorisations se multipliant par le nombre de carrosseries, coupé, cabriolet et Targa, pourquoi revenir à la 911 Type 991 ?

Tout simplement parce que la toute dernière version de la génération précédente de "neun elf" est sans doute ce qui se fait de plus désirable auprès des porschistes du monde entier : le Speedster ! Limité à seulement 1948 exemplaires, tous ayant évidemment déjà trouvé preneur, la 911 Speedster est un véritable collector qui oppose à sa rareté et à sa désirabilité une étonnante simplicité dans sa dotation comme son utilisation. Et un plaisir de conduite sans égal. Nous sous sommes échappé quelques jours à son volant.

Essai Porsche 911 Speedster

La plus belle des 911 (modernes)

Il faut bien avouer qu'en voyant les premières photos de cette 911 Speedster, que ce soit lors de sa présentation sous forme de concept au Mondial de Paris 2018 ou dans sa version définitive début 2019 au salon de New York, certains éléments de ce Speedster ne nous ont pas totalement convaincus esthétiquement. 

Déjà il y a le double bossage arrière qui fait de cette 911 un Speedster biplace, plus long que jamais. Certaines photos le rendant presque disproportionné. Et puis il y avait ce Pack Heritage Design au goût vintage, certes, mais un peu douteux, avec ces énormes numéros sur le capot et les portières (le 48 en référence à 1948, comme le nombre d'exemplaires mais surtout l'année de sortie du premier Speedster 356) et cette teinte biton, l'avant blanc et le reste gris argenté. Un Pack Heritage facturé tout de même 21'816 €, auquel il faut rajouter 1188 € pour la teinte Argent GT métallisée et 468 € pour les numéros personnalisés...

Essai Porsche 911 Speedster

Sauf qu'il est là, devant nos yeux. Au moment d'aller chercher ce Speedster au milieu des dizaines d'autres modèles de la firme de Stuttgart qui l'entourent dans le showroom, nous n'avons plus d'yeux que pour lui. Oubliées nos réticences sur la livrée qui célèbre les 70 ans de la marque. Elle lui va comme un gant. C'est tout simplement l'une des plus belles, on a même envie de dire LA plus belle 911 qui nous ait été donné de voir.

Si le bouclier avant nous rappelle immédiatement que ce cabriolet très spécial se base sur la 911 GT3, l'agressivité du Speedster est accentué par ce pare-brise rabaissé de 50 mm, là encore héritage des versions éponymes précédentes, et par les jantes en finition satinée (noir et platine) de 20 pouces avec écrou central. Comme sur les GT3. Le lettrage doré à l'arrière, c'est pour tomber définitivement amoureux.

Essai Porsche 911 Speedster
Essai Porsche 911 Speedster

Capote à l'ancienne

Qui dit Speedster dit cabriolet. Même capote en place, l'équilibre du dessin n'a rien à envier à celui des 911 classiques. Mais comment décapoter ? Une explication s'impose car oui, c'est manuel. "À l'ancienne". Et voilà qui ajoute encore au charme débordant du modèle. Un bouton sur la console central, entre les sièges, permet de déverrouiller le crochet de verrouillage dans le haut du pare-brise ainsi que les deux pointes de capote de chaque côté des bossages. Seule concession à l'époque moderne, c'est électrique. Après, tout se fait à l'huile de coude

Essai Porsche 911 Speedster
Essai Porsche 911 Speedster

Vous ressortez de la voiture. Vous ouvrez le couvre-capote en le tirant vers l'arrière. Rabattez la toile en dessous. Refermez le capot. C'est d'une simplicité enfantine. Et ça ne prend que quelques secondes. 

Essai Porsche 911 Speedster
Essai Porsche 911 Speedster

Il faudra juste être prévoyant et ne pas prendre de risque quand les nuages débarquent parce que l'intérieur est aussi très, très beau. Car dans le Pack Heritage Design vient cet intérieur tout cuir bicolore, mêlant le noir et le Cognac. 

Le retour dans un habitacle de 991, même après avoir testé la 992, est très plaisant. Moins d'écrans, plus de boutons certes, mais aussi plus de facilité pour trouver la fonction qu'on souhaite. Enfin il y a le détail qui tue : les sangles pour remplacer les poignées de portes. Le moindre gramme compte dans une voiture comme ça ! 

Essai Porsche 911 Speedster

Bonheur pur

Passé le stress des premiers mètres à son volant, c'est très rapidement la joie pure qui prend le pas sur tout autre sentiment. C'est simple : ce Speedster allie la facilité d'une 911 au quotidien, à la sensation de conduire une voiture de sport. Une vraie. 

La commande de boîte manuelle tombe exactement sous la main et se manie avec facilité. En plus, il s'agit là de la boîte manuelle à 6 rapports, celle que l'on trouve dans les Porsche badgées GT. Ferme juste ce qu'il faut. Guidée à la perfection. Jamais d'accroc. On a hâte de sortir de la ville pour pousser les rapports !

Essai Porsche 911 Speedster

Et effectivement, on n'est pas déçu : cette 911 Speedster rugit sans attendre, offrant une poussée immédiate. Et pourtant, elle reste étonnement facile à mener. Pour une voiture de course à peine civilisée. Oui car c'est bien le flat-six 4.0 litres atmosphérique officiant dans la GT3 qui est dans le sac à dos arrière. D'ailleurs il a été revu pour développer 10 chevaux de plus, à 510 chevaux. Et il pousse. Il pousse fort. La zone rouge se situe à 9000 tr/min. Impossible de les atteindre. Le tout avec un son, même un peu plus feutré que sur la GT3, nouvelles normes anti-pollution oblige, à vous donner des frissons.

Et comme si ça ne suffisait pas, le châssis a été mijoté aux petits oignons. D'une précision chirurgicale, la voiture s'inscrit en virage par télépathie tant on la ressent jusqu'au bout de ses doigts. L'inertie est nulle. Les limites d'adhérence difficiles à atteindre. Pour autant, pas besoin d'aller aussi loin pour ressentir le plaisir vous parcourir l'échine. On joue du levier de vitesse et on profite des 470 Nm de couple. 

Essai Porsche 911 Speedster

Conclusion

48 heures au volant de cette Porsche 911 Speedster auront chamboulé notre classement des voitures préférées, celles que l'on aimerait pouvoir ajouter immédiatement dans notre garage. Sauf qu'on mesure la seule chance d'avoir pu s'asseoir à son volant quand on sait que le modèle est limité à seulement 1948 exemplaires. Evidemment tous vendus en moins de temps qu'il faut pour le dire.

Et ça tombe plutôt bien car cette 911, non contente d'être la plus désirable, est aussi l'une des plus chères. Même proposée à 273'094,99 €, c'est très précis, elle n'échappe pas à la longue liste d'options inhérente au modèle Porsche. Et voici une liste raccourcie de celles qui équipaient notre voiture : 

  • Pack Heritage Design - 21'816 €
  • Système de levage de l'essieu avant - 2280 €
  • Peinture argent métallisé - 1188 €
  • Phares à LED en noir incluant le Porsche Dynamic Light System - 2658 €
  • Hi-fi Bose Surround sound system - 1428 €
  • Caméra de recul - 660 €
  • Régulateur de vitesse - 324 €...

Au total, notre Porsche 911 Speedster est facturée 307'492,99 €. Quand même...

Mais avec le recul de ces journées passées à la conduire avec un sourire béa ne quittant pas notre visage, on se dit que chaque centime demandé par Porsche pour ce Speedster valait la peine d'être dépensé. Et l'on sait que le prix ne fera que grimper au fil des années. On ne peut qu'espérer que les spéculateurs ayant mis la main dessus dans le seul but d'une plus-value rapide changent d'avis à son volant, se ravisent et se gardent de faire grimper de manière disproportionnée les prix. On peut toujours rêver...

 
Points positifs Points négatifs
Look Capote en toile manuelle
Sonorité du 4 litres Prix
Bonheur pur au volant Il n'y en a plus à vendre
Photo: Marius Hanin

Galerie: Essai Porsche 911 Speedster 2020

Porsche 911 Speedster (2019)

Motorisation Flat six, 3996 cm3
Puissance 510 ch (375 kW) à 8400 tr/min
Couple maximum 470 Nm à 6250 tr/min
0-100 km/h 4,0 s
Vitesse maximum 310 km/h
Transmission Boîte manuelle GT Sport à 6 vitesses
Type de transmission Propulsion
Longueur 4,56 m
Largeur 1,98 m (1,8 m sans les rétroviseurs extérieurs)
Hauteur 1,2 m
Poids 1465 kg (DIN, à vide)
Volume de coffre 125 litres (à l'avant)
Places 2 places
Economie de carburant Urbain : 20,6 l/100 km / Extra urbain : 9,9 l/100 km / Mixte : 13,8 l/100 km
Émissions 317 g/km de CO2
En vente Mai 2019
Prix de base 273'094 €
Prix de la version testée 307'492,99 €