Qui était là avant les McLaren Elva et Ferrari Monza SP1/2 ?

P s si facile de nous souvenir de tous les speedsters que vous allez découvrir dans cet article.  Nous avons également du en écarter quelques-uns pour rester à la hauteur de ceux qui ravivent la flamme de ces supercars sans pare-brise : les dernières McLaren Elva et Ferrari Monza SP1 et SP2. Toutes ou presque font référence à d'anciennes gloires ou se veulent carrément être un laboratoire pour expérimenter de nouvelles solutions, de nouvelles technologies, pour les futurs modèles à venir.  

Les moteurs sont différents. Leurs puissances varient. Mais ces voitures extrêmes ont toutes un point commun : pour les conduire, vous aurez besoin d'un casque, ou au moins une bonne paire de lunettes, car elles n'ont pas de pare-brise. Tout juste un saute-vent pour certaines. Découvrons sans plus attendre les speedsters les plus extrêmes de ces dernières années.

Aston Martin CC100

L'Aston Martin CC100 Speedster est un concept né pour célébrer le centenaire du constructeur britannique, avec un design inspiré de modèles historiques tels que la voiture de course DBR1 de 1950. Mais le véhicule se veut également tourné vers l'avenir, anticipant un peu le style des Aston Martin qui sont arrivées par la suite, notamment au niveau de la calandre.

Galerie: Aston Martin CC100

C'était censé être un modèle unique. Un concept. Mais finalement, à la demande d'un client, Aston Martin a décidé de produire un deuxième modèle routier CC100 d'une valeur de 500'000 £. Il semblerait que les deux CC100 Speedsters aient été vendues à un prix de plus de 600'000 euros, au prix d'aujourd'hui.

L'Aston Martin CC100 Speedster a été conçue et fabriquée en six mois environ, à Gaydon, et reprend pour base le châssis d'une V12 Vantage, tout en n'étant construit que sur un seul corps en fibre de carbone. Équipé d'une boîte séquentielle, elle atteint 100 km/h en 4 secondes et peut filer jusqu'à 290 km/h.

Callaway C16

C'est en partant d'une Corvette Z06 que Callaway Cars a présenté la Callaway C16. La voiture a été présentée au salon de Los Angeles en 2006 et est entrée en production l'année suivante en version Cabriolet. Ce n'est que plus tard que les versions Coupé et Speedster ont été présentées.

Galerie: Callaway C16 Speedster

Sous le capot de la variante Speedster on trouve un moteur V8 LS3 suralimenté de 700 ch et 895 Nm de couple, entraîné par une boîte manuelle à six rapports. Pour alléger le poids et améliorer la tenue de route, les roues ont été développées avec des composants carbone réalisés par Callaway en collaboration avec la société Dymag.

Outre de nombreuses interventions techniques sur le châssis par rapport à la Corvette C6, la C16 Callaway a été équipée d'une suspension Callaway/Eibach, entièrement réglable et permettant d'intervenir sur le carrossage.

Lamborghini Aventador J

Début février 2012, Stephan Winkelmann a demandé aux designers de Lamborghini un modèle pour étonner le public au Salon de Genève qui arrivait. Les techniciens se mettent au travail et en seulement 6 semaines, l'Aventador J voit le jour (prononcez "Aventador jota").

Galerie: Lamborghini Aventador J

Pur speedster, l'Aventador J, stricte deux places, développe pas moins de 700 chevaux de son V12 6.5 L. Équipée d'une transmission intégrale et d'une boîte de vitesses séquentielle à 7 rapports, elle est capable d'une vitesse maximale de plus de 300 km/h. L'Aventador J sera pionnière sur une technologie qui débarquera plus tard sur les voitures de série. Comparé aux sièges traditionnels en carbone, l'Aventador J est équipée de sièges en Forged Composite®, avec des inserts en tissu carbone flexible, breveté par les chercheurs Lamborghini.

Le PDG de l'époque dira : "La nouvelle Lamborghini Aventador J est la voiture de sport ouverte la plus incroyable de l'histoire de Lamborghini. Son nom évoque notre tradition et combine un design non conventionnel avec la technologie innovante des fibres composites. Aujourd'hui, nous sommes confrontés à différentes réglementations en matière de conception et d'homologation, auxquelles nous avons répondu avec un esprit de défi. L'Aventador J est la preuve que, malgré les règles, Lamborghini fera toujours rêver, même dans le futur."

McLaren Mercedes SLR Stirling Moss

Seulement 75 exemplaires pour cette voiture de sport de rêve née il y a déjà 10 ans. Et il faut bien dire qu'en la regardant, cette McLaren Mercedes SLR Stirling Moss n'a pas pris une ride !

Galerie: McLaren Mercedes SLR

C'est sur la McLaren Mercedes SLR de 2005 que se base le projet, propulsée alors par le V8 5.5 de 620 ch. Sur cette version, qui veut rendre hommage aux mythiques voitures de course avec lesquelles Moss a remporté 16 victoires dans le championnat de F1 de l'époque, on retrouve 30 ch supplémentaires. Plus de toit ni de pare-brise, voilà ce qui contribuera à faire rentrer son style dans la légende.

Côté performances, la SLR Stirling Moss revendiquait un 0 à 100 km/h en seulement 3,5 secondes, et une vitesse de pointe de 350 km/h. De quoi se montrer digne de porter le nom du célèbre pilote britannique.

Les autres speedsters

Galerie: Voitures sans pare-brise, speedsters et barchettes

Évidemment, des speedsters, il en existe beaucoup. Mais pour des raisons diverses, ils ne peuvent pas complètement être comparés aux dernières Ferrari et McLaren. Il s'agit pour certains de petites voitures de sport avec des moteurs moins puissants, de speedsters avec des pare-brises à hauteur réduite - mais pare-brise quand même - et de voitures historiques bien plus âgées. Voici le tableau par ordre alphabétique :

Constructeur Modèle Année
A.D. Tramontana 2007>
Ariel Atom 2000>
BAC Mono 2011>
Caterham Seven 1973>
Dallara Stradale 2018>
De Tomaso Guarà Barchetta 1994-2002
Elemental RP1 2015>
Ferrari 166 MM Barchetta 1948-1953
Ferrari 550 Barchetta 2000-2001
Lotus 2-eleven 2007-2011
Lotus 3-eleven 2015>
Lotus 340R 2000
KTM X-Bow 2007>
Morgan 3 Wheeler 2011>
Pagani Zonda HP Barchetta 2017
Porsche 356 Speedster 1954-1959
Porsche 911 Speedster 1989-oggi
Radical SR8 2004>
Renault Sport Spider 1995-1999
Rezvani Beast 2015>