2023 devait être l'année du Porsche Macan électrique, mais ce ne sera pas le cas. Le dévoilement du SUV allemand a été reporté à 2024, sans que les raisons de ce retard ne soient expliquées.

Aujourd'hui, tout est plus clair et, comme certains médias l'avaient prédit il y a quelque temps, une partie de la responsabilité incombe à Cariad, la division de développement de logiciels du groupe Volkswagen. Une unité commerciale fortement souhaitée par l'ancien numéro un de VW, Herbert Diess, et qui, précisément à cause des retards, a été à l'origine du licenciement du manager allemand.

Pour en revenir au Macan électrique, c'est le prospectus publié à l'occasion de l'entrée en bourse de Porsche qui a donné les détails du retard, ce document de plus de 800 pages qui examine en long et en large tout ce qui s'est passé, se passe et se passera à Zuffenhausen.

"Le groupe développe actuellement, en collaboration avec Cariad et Audi, la plateforme E3 1.2 qui sera utilisée pour le Macan électrique", indique le document, "que le groupe prévoit de commencer à livrer en 2024. La plateforme E3 1.2 est également destinée à servir de base à une plateforme de future génération (appelée E3 1.2 Evo) qui mettra en œuvre des fonctionnalités avancées, notamment une conduite autonome améliorée et des technologies over-the-air ('OTA'), dans les futurs modèles."

Jusqu'à là rien de nouveau, les détails viendront peu après.

Galerie: Photos espion Porsche Macan au Nurburgring

"Le Groupe n'a pas développé auparavant cette plateforme et les technologies connexes, s'appuyant sur les développements logiciels de ses fournisseurs, et ne dispose pas actuellement des ressources de développement nécessaires pour le faire de manière indépendante. Le Groupe est donc fortement dépendant de la collaboration avec Cariad pour compléter la plateforme E3 1.2. En partie à cause des retards pris par Cariad et le Groupe dans le développement de la plateforme E3 1.2, le Groupe a déjà dû retarder le début de la production du Macan électrique. Le lancement du nouveau SUV électrique a été retardé d'un an en raison du développement plus lent que prévu des logiciels au sein du groupe Volkswagen".

À cela s'ajoutent d'autres retards qui pourraient résulter du développement parallèle, toujours par Cariad, de la prochaine génération de logiciels appelée E3 2.0, pour laquelle Cariad "pourrait potentiellement allouer davantage de capacités et de ressources de développement au détriment de la poursuite du développement de la plate-forme E3 1.2".

Dans le document, Porsche mentionne la possibilité de se retirer de l'accord avec Cariad concernant la plateforme 2.0 et précise que toute décision éventuelle sera prise dans le courant de l'année 2023. Toutefois, cela signifierait qu'elle devrait développer chaque élément par elle-même, éléments "pour lesquels elle ne dispose peut-être pas de l'expertise ou des ressources nécessaires".

Porsche poursuit en soulignant que le logiciel E3 1.2 est une condition préalable fondamentale non seulement pour le lancement du Macan électrique, mais aussi pour tous les futurs modèles à batterie, y compris la famille 718 (Cayman et Boxster) et le Cayenne. De nouveaux retards auraient donc un impact majeur sur le calendrier des présentations, avec le risque de devoir reporter les présentations au-delà de ce qui était prévu.