Il peut être stressant de rouler sur de nouvelles routes, surtout pendant des vacances. Devoir découvrir les spécificités, les panneaux et le code de la route locaux peut susciter de la confusion, de l'anxiété et, malheureusement, plus qu'un itinéraire manqué, comme l'a expérimenté un touriste à ses dépends en Grèce il y a quelques jours.

Au volant d'une Nissan Micra pourtant minimaliste, il a fait l'erreur de s'engager dans une allée très étroite de Mesaria, sur l'île de Santorin dans les Cyclades. Mais la plus grosse bévue a été d'insister, au point de coincer la petite Nissan entre deux murs blancs.

 

 

La page Facebook de la ville a publié une photo de l'improbable incident, afin de prévenir qu'elle ne serait peut-être pas retirée immédiatement en raison des fêtes liées à Pâques, célébrées le 16 avril dans le pays, soit deux jours après l'incident.

La photo publiée par la municipalité ne montre aucun occupant dans le véhicule, ce qui interroge sur la façon dont ils ont pu le quitter. Ils ont probablement dû se faufiler jusqu'au coffre pour en sortir puisqu'il n'y a clairement pas la place d'ouvrir les portes.

Il reste aussi à savoir si l'incident à causé des dégâts sur la pauvre Micra, mais des rayures sont plus que probable... même si côté passager, seule la roue semble en contact avec le mur. L'agence de location a en tout cas été prévenue par la mairie de Mesaria.

Les cœurs historiques des villes, surtout en Europe, n'ont naturellement pas été pensés pour les voitures, et certaines rues ne peuvent pas être empruntées par les voitures, même pour cette Micra de quatrième génération ne faisant que 1,66 m de large.

Le site Santorini Secrets précise que cette zone est très piégeuse pour les véhicules, et qu'un incident similaire avait été rapporté dans une autre rue il y a quelques années. Vous voilà prévenu si vous vous rendez sur une île grecque !