Aston Martin n'a produit qu'une seul Bulldog mais le constructeur a tué le projet après avoir atteint les 307 km/h à la fin de l’année 1979. C'était un exploit impressionnant pour l'époque, très loin de l’objectif initial fixé à 380 km/h. Cependant, après 40 ans et une restauration de 7 000 heures, la super car a amélioré sa marque en dépassant les 320 km/h (322 très exactement) à l'aérodrome de Machrihanish en Écosse. 

C'est toujours en dessous de la vitesse de pointe prévue, mais la Bulldog a franchie un pallier que peu de voitures, même modernes, peuvent atteindre. Un exploit d’autant plus impressionnant vu son ancienneté. La voiture a terminé sa course avec un moteur V8 bi-turbo de 5,3 litres qui produit 600 chevaux et 677 Nm de couple.

bulldog01

Une seconde vie pour la Bulldog

Cependant, Classic Motor Cars prévoyait d'augmenter sa puissance à 650 ch pour atteindre cette pointe de vitesse. Le spécialiste du marché secondaire a également bricolé et testé la voiture pour s'assurer qu'elle pouvait gérer cette allure, passant des centaines d'heures supplémentaires à régler et à ajuster la Bulldog après avoir terminé le processus de restauration.

Tim Griffin, le directeur général de Classic Motor Cars, a précédemment déclaré que la société avait trouvé un équilibre entre le maintien de l'originalité de la Bulldog tout en s'assurant qu’elle pouvait atteindre les 320 km/h en toute sécurité. L'atelier a ajouté une injection de carburant moderne au moteur et renforcé la boîte de vitesses au cours du processus de restauration et d'essai de 18 mois.

Aston a conçu cette voiture en 1977, dans l’espoir de briser des records de vitesse. Malheureusement, la Bulldog n'est jamais entrée en production. Après avoir décidé que ce serait trop coûteux, le constructeur automobile a mis fin au projet, éteignant tout espoir de fabriquer, un jour, la douzaine de modèles prévus. Le constructeur britannique a vendu le seul exemplaire à son client saoudien avant qu'il ne passe entre différents propriétaires.

Mais son design sauvage et ses portes papillon font tourner les têtes avec ce seul exemplaire existant. La voiture a, en effet, été repérée à Londres en 2021 et au Concorso d'Eleganza Villa d'Este en 2022 alors que Classic Motor Cars préparait le véhicule. 

 

Galerie: Aston Martin Bulldog restaurée