C’était l’une des nouveautés les plus populaires de l’édition 2023 du festival de Goodwood et elle n’a franchement pas déçue. La Lamborghini SC63 LMDh vaut clairement le coup d'œil mais il en faudra beaucoup plus pour voir le constructeur italien performer en WEC ainsi qu’au Championnat US de l’IMSA Weather, en 2024.

En attendant, la machine de performance poursuit ses essais. Après avoir avalé les kilomètres sur le célèbre circuit d’Imola durant le mois d’août, l’équipe Lamborghini Iron Lynx a emmené l’Hypercar sur la piste du Paul Ricard (en France) avec comme compagnie, la future Alpine A 424.

Galerie: Alpine A 424

Alors qu’elle a roulé dans sa version d’origine, couleur carbone, en Italie, la Lamborghini a bien tourné avec sa robe verte et noire au Castellet. On a cependant pas plus d’informations sur les tenants et les aboutissants de ce test mais d’après plusieurs observateurs, présent sur place, le pilote Mirko Bortolotti aurait été l’auteur d’une petite sortie de piste.

Galerie: Lamborghini SC63 sur le circuit d'Imola

À l’assaut du Mans

La SC63 est l’Hypercar que Lamborghini nous annonçait depuis des mois. Son châssis monocoque provient de Ligier et elle dispose d'un V8 bi-turbo de 3,8 litres qui développe 671 chevaux, soit le maximum autorisé. Ses lignes acérées et son aileron arrière imposant en font une voiture agressive a regarder, ce qui est un bon point.

Deux voitures de course SC63 seront engagées sur les pistes la saison prochaine. L'une d'entre elles fera campagne, pendant une année complète dans le Championnat du monde d'endurance tandis que l'autre se rendra en IMSA pour les épreuves du Championnat d'endurance nord-américain. Elles feront partie de l'équipe Iron Lynx, qui a déjà l'expérience de Lamborghini avec une Huracan GT3 Evo 2 en IMSA et dans la série GT World Challenge Europe.

Côté pilotes, Lamborghini donne sa chance à ses pilotes d’usine Mirko Bortolotti et Andrea Caldarelli, ainsi qu’a deux anciens de la Formule 1 : le russe Daniil Kvyat et le français Romain Grosjean. Espérons pour le constructeur, basé à Sant'Agata Bolognese, que ces deux derniers seront un peu plus calmes dans leur pilotage que durant leur passage en F1...

 

 

 

 

 

 

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?
Commentez!