La Dacia Spring a été une petite révolution, non seulement pour la marque du Groupe Renault, mais aussi pour le monde de la voiture électrique. Jamais un modèle à batterie n'avait été proposé à un prix aussi bas : 19 900 euros au lancement (2020), puis 20 800 euros aujourd'hui, ce qui lui permet de conserver la palme de la voiture électrique la moins chère du marché.

Aujourd'hui, la première voiture électrique de la marque s'apprête à faire peau neuve, comme l'avait annoncé il y a plus d'un an Luca De Meo, PDG du Groupe Renault (dont fait partie Dacia). L'arrivée de la nouvelle Dacia Spring est prévue pour 2024, avec des innovations esthétiques et techniques que nous anticipons aujourd'hui avec notre rendu exclusif. 

Changement de visage

L'une des principales évolutions stylistiques de la nouvelle Dacia Spring se situe à l'avant, où l'on retrouve certains éléments déjà présents sur l'actuelle génération et d'autres qui apparaîtront sur le reste de la gamme, y compris le nouveau Duster.

Ainsi, la calandre fine conserve en son centre le nouveau logo Dacia, parfaitement intégré aux bandes horizontales qui la composent. Sur les côtés, on retrouvera les feux diurnes à LED avec un tout nouveau design, plus fin et plus accrocheur.

Mais si la Dacia Spring séduit actuellement par son prix, il n'en est pas de même pour son style plutôt anonyme.

Dacia Spring (2024), le rendu réalisé par Motor1.com

Dacia Spring (2024), le rendu de Motor1.com

Pour le reste, la petite voiture électrique sera modernisée à travers les détails de la carrosserie, qui conservera la forme de crossover avec des protections en plastique et des barres de toit. En termes de dimensions, la Spring remaniée ne devrait pas beaucoup grandir par rapport à ses 3,73 mètres actuels.

Plus mature

Mécaniquement, la nouvelle Dacia Spring devrait être basée sur la plateforme CMF-AEV, décrite par De Meo comme "la plus abordable au monde" et conçue spécifiquement pour les voitures électriques. Une évolution technologique de l'actuelle CMF-A, plus sûre et plus avancée. Toutefois, la configuration mécanique restera la même que celle de la génération actuelle, avec une traction avant et une batterie sous le plancher.

La puissance du moteur, actuellement de 45 ou 65 ch selon le niveau de finition, et la capacité de la batterie (actuellement de 27,4 kWh) devraient augmenter de manière significative, mais sans exagération, afin d'accroître l'autonomie sans alourdir le poids et le coût. En fait, la nouvelle Spring conservera un esprit purement urbain, ce qui lui permettra de se passer de données techniques particulièrement "poussives". D'autant que l'accent sera à nouveau mis sur le prix, à maintenir le plus bas possible pour faire face à la concurrence des nouveaux venus, Citroën e-C3 en tête.

Dacia Spring Extreme

Dacia Spring Extreme

C'est pourquoi la technologie embarquée pourrait également être améliorée, avec un nouvel écran d'infodivertissement dérivé de celui du reste de la gamme, ainsi qu'une amélioration des matériaux et de l'assemblage.

Le dernier élément concerne l'usine : pour l'instant, il semble que le Groupe Renault ait l'intention de maintenir la production dans l'usine chinoise de Shiyan, détenue par la coentreprise entre Dongfeng, Renault et Nissan.

Galerie: Dacia Spring (2024), le rendu de Motor1.com

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?
Commentez!