L'énergie électrique stockée dans les grandes batteries des nouvelles voitures électriques n'est pas toujours pleinement utilisée. C'est un fait, expliqué par plusieurs constructeurs automobiles mondiaux qui analysent chaque année les données kilométriques (de manière anonyme) des voitures déjà livrées aux clients.

Comment exploiter ce "potentiel énergétique" excédentaire ? La réponse se trouve dans le V2G, un acronyme pour vehicle-to-grid, c'est-à-dire la recharge bidirectionnelle, qui permet de renvoyer une partie de l'énergie stockée vers l'infrastructure de la ville, ainsi que vers son propre domicile, peut-être pendant les heures de pointe, ce qui permet de réduire efficacement les coûts de la facture et les émissions globales.

Renvoyer l'énergie pour réduire les émissions

Le jeu de mots dans le titre de ce paragraphe explique brièvement le concept qui sous-tend la technologie V2G, à savoir renvoyer l'électricité dans l'infrastructure afin qu'elle puisse être utilisée en même temps pour "quelque chose" qui en a le plus besoin (comme un appareil ménager pendant les heures pleines), ce qui permet de réduire la charge sur le réseau et donc le coût final pour le consommateur.

L'idée est très simple, mais il a fallu plusieurs années d'études pour la mettre au point de manière fiable et précise. Le premier constructeur mondial à l'offrir sur ses voitures a été le groupe coréen Hyundai-Kia, suivi plus tard par de nombreux autres constructeurs, tels que Ford avec le nouveau F-150 Lightning, Volkswagen ou Volvo Cars.

Hyundai IONIQ 5 - V2L - Recharge Hyundai Kona Electric

La recharge bidirectionnelle de la Hyundai Ioniq 5

Photo - Kia EV6, le test

Le système V2G sur la Kia EV6

Afin de tirer pleinement parti de cette nouvelle technologie, l'entreprise suédoise a récemment créé une toute nouvelle unité commerciale. Baptisée Volvo Cars Energy Solutions, elle proposera, dès son lancement dans les prochains mois, des technologies et des services liés au stockage et à la recharge. En résumé, l'idée de l'entreprise est de fournir des solutions pour créer le système idéal.

L'une d'entre elles est précisément la recherche bidirectionnelle, disponible à partir des prochains mois sur le nouvel EX90, qui sera également la première Volvo à être équipée de tout le matériel et des différents logiciels nécessaires pour permettre le stockage direct de l'énergie solaire, obtenue à partir de panneaux photovoltaïques placés sur les toits des habitations.

Les voitures électriques peu utilisées

Réutiliser l'énergie électrique stockée dans les batteries des voitures électriques est une idée qui fait partie des projets des constructeurs automobiles depuis plusieurs années, et la raison s'explique rapidement : dans différentes parties du monde, les voitures à zéro émission sont moins utilisées par leurs utilisateurs lorsqu'ils conduisaient des voitures thermiques.

La recharge bidirectionnelle de la Ford F-150 Lightning

Le phénomène a été expliqué par Volvo Cars elle-même, qui a indiqué que, d'après les données de sa flotte, moins de 10 kWh sont utilisés en moyenne au cours d'une journée de conduite typique en Europe, avec seulement 10 % du public qui en dépense plus. Cela signifie donc qu'il reste un pourcentage élevé de capacité de batterie qui peut être utilisé à d'autres fins.