Après que Hyundai a lancé le Santa Cruz en 2021, Kia aura son propre pick-up en 2025. Le pick-up de Kia s'appellera le "Tasman", et le nouveau venu sera plus performant grâce à l'utilisation d'un châssis en échelle au lieu d'une construction monocoque. Il est présenté comme un modèle mondial, mais pour l'instant, sa disponibilité n'est confirmée qu'en Corée du Sud, en Australie, en Afrique et au Moyen-Orient.

Nous avons demandé à Kia si elle avait l'intention de commercialiser le Tasman en Europe et nous mettrons à jour cet article dès que nous aurons reçu une réponse.

En attendant, une nouvelle vidéo teaser met en avant le nom du modèle, qui a été proposé à l'origine par la branche australienne de la société. Ce nom est un clin d'œil évident à l'État insulaire de Tasmanie et à la mer de Tasmanie. Deuxième voiture à structure en porte-à-faux de Kia après le Mohave alias Borrego, qui est encore vendu sur certains marchés, le nouveau Tasman rivalisera avec le Ford Ranger, le Volkswagen Amarok, et le Toyota Hilux.

Les spécifications techniques restent mystérieuses, mais des rumeurs australiennes indiquent qu'il sera initialement vendu avec un moteur turbodiesel. Il s'agirait d'un quatre cylindres de 2,2 litres emprunté au Sorento, associé à une boîte de vitesses automatique à huit rapports. Des versions à deux et quatre roues motrices seraient en préparation. Kia a apparemment l'intention de vendre le pick-up dans des configurations à cabine simple ou double, ainsi que dans une variante châssis-cabine.

On ne sait pas si un six cylindres plus puissant est prévu et/ou si des groupes motopropulseurs hybrides seront proposés plus tard dans le cycle de vie du véhicule. En parlant d'électrification, Kia s'est engagé à lancer deux pick-up EV d'ici 2027 avec des modèles "dédiés" et "stratégiques". Le premier est susceptible de reposer sur une plateforme de véhicule électrique sur mesure, tandis que l'autre pourrait partager sa base avec un modèle à moteur à combustion interne.