Revenir sur la plus haute marche du podium au Mans. Tel était l'objectif de Jaguar dans les années 1960, après les cinq victoires remportées lors des sept éditions organisées entre 1951 et 1957. Et ce rêve fut alimenté par les changements réglementaires continus de l'époque, qui donnèrent une nouvelle vie au projet de la Maison anglaise, ou plutôt, à une partie de celui-ci.

En effet, une équipe secrète d'ingénieurs a travaillé sur la XJ13 conçue pour la course d'endurance la plus célèbre au monde, en opposition à Sir William Lyon, fondateur de la marque et profondément opposé à sa création. Justement, ces dynamiques internes ont ralenti le projet, au point que, lors de ses débuts sur piste, la réglementation a été à nouveau modifiée, empêchant de fait la XJ13 d'accomplir son rêve.

Une histoire « maudite »

La limite de cylindrée maximale de 3000 cm³ pour les voitures prototypes coupait les ailes du colossal V8 de 5 litres étudié par les Anglais. Cependant, la XJ13 n’a pas été complètement abandonnée, mais a quand même été utilisée à diverses fins promotionnelles et publicitaires, même si son histoire a décidément été mouvementée.

Jaguar XJ13 Concept

Jaguar XJ13 Concept

En 1971, lors d'un tournage, une des jantes en alliage céda brusquement, provoquant un accident assez grave, mais sans conséquences pour le conducteur. Par la suite, lors d'un autre événement, le moteur a subi des dommages dus à un surrégime prolongé. Finalement, en 2004, alors qu'elle était déchargée d'un camion à Copenhague, la voiture heurta violemment le trottoir, provoquant d'importants dégâts, notamment au niveau du bloc-moteur.

Jaguar entreprend alors un long processus de restauration, avec le remplacement et la reconstruction de nombreux composants, dont l'embrayage et la carrosserie.

Le V12

D'un point de vue technique, la XJ13 était équipée d'un moteur V12 de 4994 cm³. Il s'agissait du premier moteur entièrement nouveau fabriqué par Jaguar depuis le lancement du moteur six cylindres XK en 1948. Le moteur avait une double distribution d'arbre à cames en tête, avec deux soupapes par cylindre. Capable de produire 502 ch à 7 600 tr/min, ce moteur était couplé à une boîte de vitesses ZF à 5 rapports.

Jaguar XJ13 Concept

Jaguar XJ13 Concept, le V12

Après l'abandon du projet, le moteur a été modifié pour un usage routier, avec un alésage porté à 90 mm et un seul arbre à cames par banc.

Le châssis de la XJ13 était constitué d'une monocoque en aluminium conçue par Derrik White et construite par les spécialistes Abbey Panels. La disposition du moteur V12 était centrale/arrière et la suspension était indépendante sur les deux essieux. La carrosserie, conçue par Malcolm Sayer, était en aluminium.

Galerie: Jaguar XJ13 Concept