Le moteur W12 de Bentley poursuit sa tournée d'adieu. L'un d'eux va finir ses jours sous le capot de la Batur, du nom d'un lac de cratère à Kintamani sur l'île de Bali, en Indonésie. Il s'agit essentiellement d'une version cabriolet de la version coupé, du même nom, lancé en 2022 mais encore plus exclusive. Le cabriolet est limité à 16 exemplaires alors que le modèle à toit fixe a été construit à 18 exemplaires.

Bien que ce ne soit pas la dernière Bentley à utiliser le moteur biturbo de 6,0 litres, cette Batur est l'un des tout derniers modèles dotés du moteur douze cylindres. Il utilise l’itération la plus puissante du W12 à ce jour, développant une puissance étonnante de 740 chevaux et quelques 1000 Nm de couple. 

Bentley Batur Convertible

Le vénérable moteur TSI existe depuis plus de 20 ans, au cours desquels il a gagné près de 40 % de puissance en plus tandis que la consommation de carburant a diminué de 25 %. Tout ce punch est acheminé vers la route via une transmission automatique à double embrayage à huit rapports parfaitement adaptée à ce somptueux grand tourisme. Les ingénieurs de Bentley ont conçu l'ensemble du système d'échappement Akrapovič en titane, y compris ces énormes finitions d'échappement imprimées en 3D.

Quelques exemplaires mais des milliers de personnalisations

Toutes les images officielles montrent la Batur Cabriolet avec le toit rabattu, mais nous savons qu'il y a une capote cachée derrière les sièges. Il ne faut que 19 secondes pour abaisser ou relever le toit en appuyant simplement sur un bouton. La procédure ne peut être effectuée que lorsque le véhicule roule à des vitesses allant jusqu'à 50 km/h. Le constructeur automobile basé à Crewe promet des options de personnalisation infinies qui permettent de modifier chaque centimètre carré de la voiture.

Bentley propose la voiture uniquement avec une configuration à deux places alors qu'une Continental GT à toit ouvrant accueille les passagers arrière. Par rapport au coupé avec son aileron arrière actif, le nouveau dérivé dispose d'un aileron en queue de canard intégré. Les roues de 22 pouces ont un design différent et un couvre-caisse dissimule désormais le toit en tissu une fois replié.

La marque britannique ultra-luxueuse affirme que ce prototype est tout aussi sophistiqué que les voitures de production ultérieures. Il porte une superbe peinture satinée "Vermillion Gloss" combinée à des accents brillants en fibre de carbone.

À l’intérieur, il y a des inserts en or rose et l'habitacle est chic avec sa juste part de boutons conventionnels, de triples cadrans à l'ancienne et d'une horloge analogique qui s'inspire de la Continental GT Cabriolet. Bentley reste discret sur les prix, mais cette Batur coûtera sûrement plus de 2 millions d'euros...