Cette année marque les 15 ans d'existence de Rimac et le constructeur célèbre l'occasion avec une édition spéciale de la Nevera. La marque automobile croate a annoncé, mardi, qu'elle produirait neuf voitures de l'édition du 15e anniversaire, chacune coûtant 2,35 millions d'euros. Le premier exemplaire fera ses débuts au Goodwood Festival of Speed, où il effectuera le parcours emblématique.

Cette édition de la Nevera comprend toutes les options disponibles jusqu'alors. Chaque voiture est dotée de fibre de carbone brillante exposée sur la moitié inférieure et d'une nouvelle couleur cuivre sur le dessus avec une finition mate, une première pour la supercar. Rimac utilise également la couleur pour accentuer les roues, tandis que le badge anniversaire "15" orne les portes. Le motif en forme de circuit imprimé de Rimac s'étend sur toute la longueur de la voiture.

Rimac Nevera 15th Anniversary Edition

À l'intérieur, le thème du cuivre se poursuit sur les commandes tandis que les clients peuvent finir l'habitacle et les sièges en noir ou en blanc. Rimac met en valeur son 15e anniversaire dans cet intérieur, en gravant le numéro "15" sur les appuie-têtes et les panneaux de porte en cuivre. Le constructeur indique également le numéro de production de la voiture et les années "2009-2024" entre les sièges.

Connaît-on ses performances ?

Aucune mention n'est faite de mises à niveau du groupe motopropulseur, ce qui nous amène à supposer que l'édition spéciale produit les mêmes 1 914 chevaux et 2 360 Nm de couple que la Nevera standard. Le sprint de 0 à 100 km/h est expédié en 1,75 seconde, avec une vitesse de pointe de 412 km/h.

Intérieur de l'édition 15e anniversaire de Rimac Nevera
Intérieur de l'édition 15e anniversaire de Rimac Nevera

Rimac et son fondateur ont parcouru un long chemin depuis sa création en 2009. Mate a démarré son activité en convertissant sa BMW E30 Série 3, de 1984, en voiture électrique. Aujourd'hui, l'entreprise construit des supercars puissants et entièrement électriques. Elle a dévoilé le Concept_One en 2011, qu'elle a commencé à livrer aux clients cinq ans plus tard. La C_Two a fait ses débuts en 2018, préfigurant la Nevera que nous connaissons aujourd'hui. Le fondateur n'a jamais cru à un tel succès :

"Honnêtement, quand j'ai commencé à bricoler ma première voiture dans un garage, je n'aurais même pas pu rêver d'être là où nous en sommes 15 ans plus tard".

Rimac a fusionné avec Bugatti en 2021 pour former Bugatti-Rimac (tout simplement), et cette alliance a donné vie à la Tourbillon (voir ci-dessous). Nous verrons également la technologie de batterie de l'entreprise alimenter les futurs modèles du groupe BMW dans la seconde moitié de la décennie.

Galerie: Bugatti Tourbillon

Rimac a accepté de développer et de produire une technologie de batterie haute tension pour le constructeur automobile allemand plus tôt cette année. Mate développe également un robotaxi autonome appelé Verne qui devrait être lancé en Europe dans deux ans.

On ne sait pas encore quel sera l'avenir de Rimac après la Nevera. Mate a déjà fait part de l'évolution des goûts des acheteurs haut de gamme, qui boudent déjà les véhicules électriques. Bien que l'entreprise a commencé par construire de tels véhicules, Mate a révélé plus tôt dans l'année que Rimac "n'est pas exclusivement électrique". La marque a commencé à développer la technologie des moteurs à combustion deux ans avant sa fusion avec Bugatti, donc peut-être que l'essence aidera Rimac à s'alimenter durant les 15 prochaines années...